•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un avenir incertain pour l’ancienne église de Val Rita

Une église blanche se détache sur un fond nuageux.

L'ancienne église de Val Rita était utilisée comme centre d'activités culturelles et de loisirs.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Mathieu Tremblay

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le conseil municipal de Val Rita-Harty pourrait décider mardi de mettre en vente l'édifice de l'ancienne église Ste-Rita, après que la municipalité ait acquis l'ancienne école du même nom.

Un texte de Francis Bouchard

L’été dernier, la municipalité a acheté l’ancienne école pour la somme symbolique de deux dollars auprès du Conseil d’administration des services sociaux du district de Cochrane (CASSDC).

L’acquisition a été faite après l’abandon d’un projet de logement pour aînés pour l’édifice en raison de coûts trop élevés.

Une école avec une église en arrière-plan.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ancienne école catholique Ste-Rita à Val Rita.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

La municipalité propose maintenant de créer un carrefour communautaire dans l’ancienne école en rassemblant des activités et des services.

L’édifice abrite déjà la bibliothèque municipale ainsi qu’un gymnase et une cuisine.

Au cours des derniers mois, des groupes de la communauté y ont déménagé les activités de loisirs qu’elles tenaient dans l’ancienne église.

Celle-ci avait été nommée le Centre Ste-Rita lorsque la municipalité avait fait son acquisition après sa fermeture en 2010.

Selon la mairesse Johanne Baril, les élus estiment que la municipalité n’a pas les moyens de payer les frais d’exploitation des deux édifices.

Il faudrait monter le niveau de taxation pour maintenir l'ancienne église et on trouve que ce n'est pas fiscalement responsable.

Une citation de : Johanne Baril, mairesse de Val Rita-Harty

Mme Baril souhaite que l’édifice trouve preneur.

Sinon, elle admet que le conseil municipal devra se pencher sur sa démolition, comme dernier recours.

Sauvegarde de l'édifice

Un petit groupe de citoyens veut toutefois éviter que l’imposant édifice soit abandonné et démoli.

Selon un sondage réalisé par le groupe au mois d’octobre, davantage de citoyens de Val Rita-Harty favorisent le maintien de l’ancienne église plutôt que sa disparition.

C'est très, très beau ce qu'ils ont fait à l'école, mais on peut avoir les deux.

Une citation de : Carmen Philippe, membre du comité pour la survie de la bâtisse de l’église Ste-Rita

Carmen Philippe estime que l’église est un endroit plus propice que l’ancienne école pour la présentation de spectacles.

Elle propose aussi l’établissement d’un musée.

Selon Mme Philippe, le comité demande du temps au conseil municipal.

Elle souligne qu’il a amassé des fonds pour payer les coûts des services publics de l’édifice pour les mois de novembre et de décembre.

Le conseil municipal de Val Rita-Harty doit se pencher sur la mise en vente de l’ancienne église lors de sa rencontre de mardi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !