•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les remords de l'assassin de John Lennon ne le quittent pas

John Lennon participe à une conférence de presse en 1971.

John Lennon est mort le 8 décembre 1980 devant son appartement new-yorkais.

Photo : Associated Press

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'homme qui a abattu John Lennon en 1980 affirme qu'il se sent chaque année « de plus en plus honteux » relativement à son crime.

Mark David Chapman a parlé de ses remords en août dernier, devant la Commission des libérations conditionnelles, à New York.

Il s’agissait alors de sa 10e tentative de libération, et elle s’est aussi révélée infructueuse. Une transcription de l’audience a été rendue publique jeudi par les responsables de la prison de New York.

Mark David Chapman, aujourd’hui âgé de 63 ans, a été condamné à une peine de prison à perpétuité avec possibilité de libération après 20 ans.

Le 8 décembre 1980, il avait abattu l’ancien Beatle devant son appartement de Manhattan.

Mark David Chapman a déclaré aux membres de la Commission des libérations conditionnelles que John Lennon avait été « incroyable » avec lui plus tôt dans la journée, lorsqu’il lui avait dédicacé un album. Le détenu a affirmé qu’il y pensait tous les jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !