•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq mesures de l'énoncé économique du gouvernement Ford

Une revue financière de l'Ontario.
L'énoncé économique présenté par le ministre provincial des Finances, Vic Fedeli Photo: Radio-Canada / Mathieu Simard
Radio-Canada

Au-delà des annonces qui touchent spécifiquement les francophones, voici cinq mesures contenues dans le premier énoncé économique du gouvernement de Doug Ford. Le document s'intitule Un plan pour la population.

Un texte de Mathieu Simard

Contrôle des loyers

Le gouvernement élimine les mesures de contrôle d’augmentation des loyers dans les nouveaux logements. L'augmentation annuelle ne sera donc plus limitée dans les nouvelles constructions. En 2018, le taux maximal d’augmentation des loyers avait été établi à 1,8 %. Le ministre des Finances dit mettre en place cette mesure pour stimuler la construction de nouvelles tours d'habitation. L'exemption ne s'appliquera pas aux logements locatifs déjà existants.

Réduction d'impôt

Comme promis, le gouvernement accorde une réduction d'impôt aux travailleurs qui gagnent le salaire minimum. L'allègement pourra atteindre 850 $ pour une personne seule et 1700 $ pour un couple. Environ 1,1 million d'Ontariens devraient bénéficier de cette nouvelle mesure.

Déjà des économies

Depuis son arrivée au pouvoir en juin, le gouvernement de Doug Ford affirme avoir déjà réalisé des économies de 3,2 milliards de dollars en réduisant ses dépenses. Cependant, la province se prive de revenus en raison, notamment, de l'annulation de hausses d'impôts prévues par les libéraux et avec le retrait de la bourse du carbone. La province chiffre maintenant son déficit pour l'année en cours à 14,5 milliards, une diminution comparativement aux 15 milliards initialement évoqués.

Changement à venir à la Place de l'Ontario?

Les conservateurs de Doug Ford semblent avoir de nouvelles intentions avec la Place de l'Ontario, un parc abandonné en bordure du lac Ontario, qui a été rouvert sous les libéraux. La Place de l'Ontario a été mal gérée, ce qui l'empêche de réaliser son plein potentiel, peut-on lire dans l'énoncé du gouvernement. Le gouvernement simplifiera les mécanismes de reddition de comptes en vue du réaménagement du parc. Selon le gouvernement, l'organisme de gestion de la Place de l'Ontario est déficitaire depuis sa réouverture en 2017.

Appui à un éventuel pipeline

L'énoncé économique contient aussi une mesure surtout symbolique : le gouvernement s'engage à donner son appui à un éventuel projet de pipeline qui traverserait son territoire. La province offre son soutien à ses partenaires qui cherchent à accroître la distribution du pétrole. Il va sans dire que le gouvernement Ford ne freinerait pas la résurrection du projet de pipeline Énergie Est, pour acheminer du pétrole de l'ouest du pays vers la côte est.

Toronto

Politique provinciale