•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tramway de Québec jusqu'à Lévis, rêve Gilles Lehouillier

pont de Québec
pont de Québec Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le futur tramway de Québec « pourrait traverser à Lévis » estime le maire Gilles Lehouillier qui prédit déjà un développement massif de l'est de sa ville.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

La densité de la population dans l'est de Lévis ne justifie pas pour l'instant l'établissement d'un système de transport en commun lourd, convient M. Lehouillier. Mais la construction du 3e lien viendra tout changer, assure-t-il.

Quand on a construit le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine à Montréal, quelle a été la conséquence? Le développement dans l'est s'est accéléré de façon exponentielle. C'est ce qui va arriver. C'est automatique que c'est ça qui va arriver, affirme-t-il.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

On va ajouter un élément structurant de transport en commun qui va être vraiment plus futuriste que ce qu'on a à la tête des ponts dans l'ouest. Ça veut dire qu'un tramway pourrait traverser à Lévis.

Gilles Lehouillier, maire de Lévis

M. Lehouillier assurait pourtant mercredi que le troisième lien n’entraînerait pas d’étalement urbain puisqu’il y a suffisamment d’espace pour l’ensemble résidentiel dans le périmètre urbain actuel de Lévis.

« Mission impossible » à l'ouest

Le maire appuie donc sans réserve la position de la Coalition avenir Québec d’interconnecter le Réseau de transport de la capitale (RTC) et la Société de transport de Lévis (STLévis) à même le futur projet de troisième lien.

Selon lui, il est tout simplement irréaliste de faire passer le tramway sur les pont actuels : il n’y a rien à faire avec le pont Pierre-Laporte et la modification du pont de Québec pour accueillir un tramway est à peu près une mission impossible , selon lui.

Il faudrait baisser le tablier du pont et ça coûterait des centaines de millions de dollars, défend-il. Les autobus de Lévis pourraient se rendre à l’Aquarium de Québec ou dans le futur projet du Phare.

Sur le pont de Québec, on pourrait faire une belle interconnexion avec nos articulés. On mettrait de la fréquence, soutient Gilles Lehouillier analysant que c’est l’option qui serait la moins coûteuse.

120 000 automobilistes utilisent le pont Pierre-Laporte chaque jour.                               120 000 automobilistes utilisent le pont Pierre-Laporte chaque jour. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Lévis a reçu un montant de 4,4 millions de dollars du gouvernement du Québec pour réaliser les études nécessaires à l’interconnexion entre les deux rives.

Le bureau de la mobilité durable de Lévis devait en principe présenter l’avancée des travaux au début du mois de novembre.

Québec

Transport en commun