•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les investissements miniers de nouveau en hausse au Québec

Travaux miniers près d'un lac.
La mine Bloom Lake exploitée par l'entreprise Champion Iron près de Fermont, au Québec. Photo: Reuters / Reuters Staff
Radio-Canada

La tendance à la hausse des investissements miniers au Québec, débutée en 2016, s'est poursuivie en 2017, indique le Recensement annuel sur l'investissement minier du Québec de l'Institut de la statistique du Québec.

L’augmentation de 2,9 % (2,57 milliards de dollars) en 2016 faisait suite à quatre années de baisse (2012-15) au chapitre des investissements.

Cette croissance des investissements de 18,7 % (3,05 milliards de dollars) témoigne de la reprise de confiance dans l’industrie.

D’ailleurs, si les intentions exprimées par les minières pour l’année en cours se confirment, les investissements dans le secteur minier au Québec devraient croître de 17,2 %, ce qui équivaudrait à des dépenses de 3,57 milliards de dollars, un sommet en cinq ans.

La région du Nord-du-Québec occupe le premier rang au chapitre des investissements avec 1,25 milliard de dollars, suivie de la région de l'Abitibi-Témiscamingue avec 1,09 milliard $ et de la Côte-Nord, pour 592 millions $.

Une mine vue du haut des airs.La mine Beaufor, de Monarques Gold, à Val-d'Or Photo : gracieuseté Monarques Gold

Ce sont toujours les grandes régions minières qui attirent l'attention, soit le Nord-du-Québec, l'Abitibi-Témiscamingue et la Côte-Nord, remarque l'analyste pour le secteur minier Louis Madore, de l'Institut de la statistique du Québec. Ces trois régions-là ont beaucoup d'activité et partagent 96 % de ce qui est investi au Québec en termes miniers.

L’Association minière du Québec salue cette tendance à la hausse

La présidente-directrice générale de l'Association minière du Québec, Josée Méthot, se réjouit de ces données. Elle entend tirer avantage de l'arrivée au pouvoir du gouvernement de la Coalition avenir Québec pour continuer sur cette lancée.

La présidente-directrice générale de l'Association minière du Québec, Josée Méthot.La présidente-directrice générale de l'Association minière du Québec, Josée Méthot. Photo : Radio-Canada / Lise Millette

On a un gouvernement qui est très enclin vers le développement économique, souligne Josée Méthot. La CAQ a pris des engagements, a dit vouloir faciliter le développement de projets au Québec et nous allons travailler en ce sens-là.

Par ailleurs, l’Association minière du Québec fait aussi valoir que les dépenses d’exploration sont en hausse et que lorsque les dépenses d’exploration croissent, cela donne de meilleures chances de faire la découverte de nouveaux gisements.

Les dépenses d’exploration et de mise en valeur des gîtes minéraux ont augmenté en 2017 de 93 %, pour atteindre 574 millions de dollars.

Côte-Nord

Métaux et minerais