•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du financement supplémentaire pour la police autochtone

Un contrôle de véhicule de nuit, sur une route en terre. Un véhicule de police au gyrophares allumés éclaire une camionnette à plateau arrêtée sur le bas côté. Un policier debout à côté de ce véhicule semble parler au conducteur.

Le financement sera dépensé en deux phases sur sept années.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Ottawa dépensera 88,6 millions de dollars pour la police autochtone, en plus des 291 millions de dollars annoncés l'année dernière. L'argent sera destiné à rénover des commissariats et à en construire d'autres dans les communautés autochtones.

Le programme de financement, séparé en deux phases, s’étalera sur sept ans. La première phase durera deux ans et se concentrera sur les besoins urgents en réparation, en rénovation ou en construction des commissariats. Beaucoup de ces besoins se trouvent dans des zones difficiles d’accès. La deuxième phase financera des projets selon leur bien-fondé.

Le gouvernement fédéral lancera un processus d’appel d’offres pour évaluer les infrastructures de police. Ce processus aidera aussi à sélectionner les projets bénéficiaires de la deuxième phase.

Nous investissons dans les infrastructures pour que les policiers puissent faire correctement leur travail et assurer la sécurité des communautés.

Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique

M. Goodale précise que ce financement s’ajoute à un investissement déjà existant, qui est consacré à l’embauche de nouveaux policiers, aux salaires et à l’équipement. Le ministre dit que les montants ont presque triplé le budget initialement alloué en 2017.

Cette annonce survient après des années de plaintes et de poursuites judiciaires de la part des Autochtones, qui déclaraient manquer de financement de manière chronique. Certains commissariats sous-financés ont eu du mal à renouveler des gilets pare-balles trop vieux pour être utilisés, et à maintenir la formation des policiers.

Le Programme des services de police des Premières Nations concerne environ 400 000 personnes réparties dans 450 communautés, affirme le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

Saskatchewan

Forces de l'ordre