•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 50 % des Canadiens disent soutenir la taxe carbone d'Ottawa

Hautes cheminées rouges et blanches crachant de la fumée.
Le plan fédéral de tarification du carbone vise à faire diminuer les émissions de GES, qui causent le réchauffement climatique, dans l'atmosphère. Photo: Reuters / Peter Andrews
Radio-Canada

Tout près de 50 % des Canadiens sondés par la firme Mainstreet Research se prononcent pour le plan du gouvernement fédéral de mettre en place une taxe carbone. Le sondage montre également que les habitants des Prairies restent encore majoritairement sceptiques quant à la question des changements climatiques et aux solutions pour y remédier.

Les provinces de l'Ontario (51,5 %) et du Québec (58,6 %) apparaissent comme les plus enthousiastes sur la question. En revanche, l'Alberta (31,1 %) et les provinces des Prairies (35,4 %) sont les plus sceptiques. Au total, 49,8 % des répondants se disent favorables à la mise en place d'une taxe carbone.

L'étude menée par Mainstreet Research montre par ailleurs que 76,1 % des Canadiens sondés reconnaissent que le changement climatique est une réalité et est causé par l'activité humaine.

Ce sentiment est particulièrement fort au Québec, qui se démarque avec 84,7 % des répondants qui sont de cet avis. L'Alberta (56,1 %) et les Prairies (66,4 %) se classent en queue de peloton sur cette question.

Le sondage montre également que 58,8 % des répondants au pays se disent d'accord avec le fait que le gouvernement doit résoudre la problématique du changement climatique, même si l'économie doit en souffrir.

Sur cette question, le Québec arrive en tête avec 77,6 % d'approbation. L'Alberta se montre la plus frileuse avec 34,3 %, suivie de près par les Prairies (44,1 %).

Une obligation morale envers les générations futures

Selon une forte majorité de Canadiens qui ont participé au sondage (81,6 %), les compagnies privées devraient payer si leurs activités polluent l'environnement.

Le Québec arrive en tête à nouveau sur cette question avec 86,9 % d'opinions favorables. La province de l'Alberta (70,2 %) et les Prairies (75,2 %) ferment la marche.

Deux Canadiens sur trois qui ont participé au sondage (66,6 %) estiment qu'il ont une obligation morale envers les générations futures de protéger l'environnement, même si cela implique de payer plus d'impôts à court terme.

La Colombie-Britannique arrive en tête avec 71,4 % des personnes sondées qui disent être de cet avis. L'Alberta (50 %) et les Prairies (56,8 %) arrivent en dernier sur cette question.

Méthodologie : 

La firme Mainstreet Research a enquêté auprès de 7961 Canadiens entre le 30 et le 7 novembre 2018 joints par téléphone cellulaire et ligne fixe de manière aléatoire. Le sondage a été mené au moyen d'entrevues téléphoniques en utilisant des répondeurs automatisés. La marge d’erreur est de +/- 1,09 %, 19 fois sur 20.

Manitoba

Pollution