•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Énoncé économique : Doug Ford sort le couperet

Deux hommes en complet, assis, regardent la caméra.

Doug Ford (à d.) en compagnie de son ministre des Finances, Vic Fedeli

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Des compressions sont à prévoir dans l'énoncé économique de Doug Ford, jeudi, selon des sources de CBC, qui affirment que les bureaux de la commissaire à l'environnement et de l'intervenant provincial en faveur des enfants et des jeunes passeront sous le couperet.

Le poste d'intervenant à l'enfance, dont le titulaire enquête sur les mauvais traitements subis par des enfants et sur les ratés du réseau des sociétés d'aide à l'enfance, pourrait carrément être aboli, selon les sources de CBC.

Irwin Elman occupe le poste depuis 2008. Il a été un fréquent critique de l'ancien gouvernement libéral et des autorités d'aide à l'enfance.

Ses responsabilités pourraient maintenant être transférées à l'ombudsman provincial.

Des coupes à l'environnement?

Le portrait d'une femmeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La commissaire à l'Environnement de l'Ontario, Dianne Saxe

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

L'autre poste de chien de garde provincial ciblé par les conservateurs dans leur premier mini-budget depuis leur élection en juin dernier, celui de la commissaire à l'environnement, pourrait lui aussi être éliminé ou être modifié, selon les sources de CBC.

Dianne Saxe a déposé plus tôt cette semaine un rapport critique sur les débordements d'eaux usées dans les plans d'eau de la province. C'est incroyable que le gouvernement permette, en 2018, qu'autant de saletés se retrouvent dans nos lacs et rivières, peut-on lire dans son rapport.

Des coupes au bureau de la commissaire à l'environnement donneraient des munitions à l'opposition, qui accuse déjà le gouvernement Ford de ne pas se soucier de l'environnement.

[Les conservateurs] ne veulent pas que quelqu'un surveille ce qu'ils font, parce qu'ils n'ont pas de plan pour l'environnement, a affirmé la chef du NPD, Andrea Horwath, jeudi matin, avant la présentation de l'énoncé économique.

Un porte-parole du premier ministre Ford contacté par CBC n'a pas voulu confirmer ou infirmer ces compressions.

Le ministre des Finances, Vic Fedeli, répète depuis septembre que tout le monde devra faire des sacrifices, affirmant que le véritable déficit provincial se chiffre à 15 milliards de dollars, soit beaucoup plus que ce que disait l'ancien gouvernement libéral.

En campagne électorale, M. Ford avait toutefois promis qu'il équilibrerait le budget sans qu'aucun fonctionnaire provincial ne perde son emploi.

Avec les informations de CBC News

Toronto

Politique provinciale