•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un service téléphonique pour l’aide médicale à mourir en Saskatchewan

Dans une chambre d'hopital, un homme âgé couché dans un lit et portant une alliance, tient la main d'une femme.

En Saskatchewan, le service téléphonique 811 répond aux questions sur l’aide médicale à mourir.

Photo : iStock / iStock

Radio-Canada

Il est désormais possible d'appeler le 811 pour obtenir des informations sur l'aide médicale à mourir en Saskatchewan. Créé le 1er novembre, ce numéro provincial est le bienvenu, selon la directrice provinciale du service d'aide médicale à mourir, Michelle Fisher.

Ce service téléphonique est assuré par des cliniciens. Ils permettent aux gens de communiquer avec la directrice provinciale du service d’aide médicale à mourir. Celle-ci leur fournira des documents à remplir ainsi que des recommandations.

Selon Michelle Fisher, il était difficile d’obtenir de l’information sur ce sujet avant la création de la ligne téléphonique.

L’information se trouvait sur Internet, mais elle était difficile à repérer. Les gens l'obtenaient surtout de bouche à oreille.

Michelle Fisher, directrice provinciale du service d’aide médicale à mourir

Selon elle, le service 811 fournit maintenant un point d’accès central où se renseigner. Les patients peuvent avoir de l’information rapidement. Ainsi, ils n’ont pas besoin d’effectuer des recherches à un moment où « ils pourraient être bouleversés et faire face à de nombreux autres défis de santé ».

« Je pense que c’est un bon changement », dit la Dre Lilian Thorpe, qui est membre de l’équipe d’aide médicale à mourir de Saskatoon pour l’Autorité de santé de la Saskatchewan et membre de la faculté de médecine de l’Université de la Saskatchewan.

Elle ajoute que l’accès à l’information peut être particulièrement compliqué pour les personnes vivant dans de petites communautés ou celles dont le médecin n’est pas favorable à la procédure.

La ligne téléphonique directe pour les patients sera probablement, et je l'espère, utile principalement pour ceux qui ne savent pas vers qui se tourner pour aborder cette question.

Lilian Thorpe, membre de l’équipe d’aide médicale à mourir de Saskatoon pour l’Autorité de santé de la Saskatchewan

Mme Thorpe rappelle que le médecin de famille demeure la ressource idéale pour obtenir de l’information et des recommandations sur l’aide médicale à mourir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Santé