•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mauvaise qualité de l'air aux Terrasses de la Chaudière : une rencontre pour rassurer les fonctionnaires

Les imposants édifices de brique brune des Terrasses de la Chaudière
Le complexe des Terrasses de la Chaudière a été construit en 1978. (Archives) Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Plus de 200 fonctionnaires fédéraux qui travaillent aux Terrasses de la Chaudière à Gatineau ont assisté à une assemblée avec la plus haute direction de leurs ministères mercredi sur des questions de qualité de l'air dans le complexe.

Les sous-ministres et sous-ministres délégués liés aux Affaires autochtones ont fait le bilan des mesures immédiates mises en place pour réduire le nombre d'employés au 19e étage du 10, rue Wellington, par exemple.

Un étage où les employés manquaient littéralement d'air frais et éprouvaient toutes sortes de malaises respiratoires.

La haute direction a aussi déclaré que le 6e étage du 15 et 25, rue Eddy, serait reconstruit. On y trouvait des problèmes de chauve-souris, d'excréments de chauve-souris, d'infiltration d'eau, de moisissures.

Des études seront systématiquement faites sur chaque étage, ont aussi répété les sous-ministres, et les résultats seront connus rapidement.

Mais certains demeurent sceptiques, dont Andrew Shaver, vice-président exécutif national du Syndicat des employées et employés national.

Ce qui m'a beaucoup frappé c'est qu'il y a une bonne volonté d'agir en transparence, de fournir des informations, de soulager un peu les inquiétudes qui existent depuis longtemps. Ceci dit, je pense qu'il a été entendu que les inquiétudes continuent. Même avec les informations, je crois que les échéanciers sont un peu optimistes, a-t-il souligné.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Ottawa-Gatineau

Infrastructures