•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Minerai de fer Québec songe à doubler la capacité de production de la mine du lac Bloom

Mine du lac Bloom, près de Fermont.

Mine du lac Bloom, près de Fermont

Photo : Radio-Canada / Evelyne Côté

Radio-Canada

La compagnie Minerai de fer Québec dégage un profit de 88 millions de dollars sur des ventes de 325 millions pour ses 6 premiers mois d'activité au lac Bloom, près de Fermont. Ces résultats encourageants poussent les dirigeants à réexaminer le projet de doubler la capacité de production de la mine.

Le fer concentré se vend 90 $ la tonne sur les marchés. Ce fer à 66 % de pureté est en grande demande en Chine. Depuis la fin juin, Champion et son partenaire, le gouvernement du Québec, ont dégagé un profit de 13 cents par action.

La direction a commandé une étude de faisabilité pour doubler la production à 15 millions de tonnes annuelles. Le projet a été interrompu par Cliffs en 2014, mais il pourrait être relancé en 2019. Cette relance signifierait la création de 500 emplois pour la phase de construction et 200 autres lors de la mise en service de l'usine en 2021.

Cependant, le directeur des opérations, David Cataford, ne veut pas créer de fausses attentes.

David Cataford photographié sur un fond blanc.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

David Cataford, directeur des opérations de Minerai de fer Québec.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté Champion

Il reste beaucoup d'étapes quand même, parce que c'est sûr qu'on ne veut pas jouer la carte comme on a vu il y a quelques années, de juste produire pour produire, nuance David Cataford. Donc, il faut trouver des clients pour ce matériel-là. Il faut s'assurer de trouver des clients qui sont prêts à payer la prime. Oui, il y a une étude de faisabilité d'un côté, mais il y a aussi tout le travail de marketing qu'on doit faire pour s'assurer de placer ces tonnes-là chez des clients à long terme.

Le maire de Fermont, Martin Saint-Laurent, rappelle que l'économie locale et les travailleurs profiteraient certainement d'une reprise économique.

Martin Saint-Laurent, maire de FermontAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Martin Saint-Laurent, maire de Fermont

Photo : Radio-Canada

Si le projet va de l'avant puis qu'ils veulent terminer la phase deux, parce qu'il y a déjà des installations qui sont commencées, c'est une bonne nouvelle pour les emplois, c'est aussi une bonne nouvelle pour la taxation de la Municipalité, indique Martin Saint-Laurent. Donc, c'est clair que je vois d'un très bon œil le fait de regarder la possibilité de terminer la phase deux.

Ce projet d’expansion, s’il se réalise, serait bon pour les finances de la Municipalité, qui doit retourner à Minerai de fer Québec 11 millions de dollars perçus en trop à la suite d'un accord intervenu mardi.

D'après le reportage de Louis Garneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Métaux et minerais