•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des renforts médicaux réclamés à l'hôpital de Havre-Saint-Pierre

Le médecin porte son stéthoscope autour du cou.

Timothé Beaudet, médecin de famille à l’hôpital d’Havre-Saint-Pierre discute avec des infirmières.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

À l'hôpital de Havre-Saint-Pierre, treize médecins généralistes sont nécessaires, ils sont actuellement entre cinq et sept médecins à se partager la tâche, selon le Dr Jean-François Bouchard. Il n'est pas le seul à espérer avoir des renforts bientôt.

En poste depuis deux ans à Havre-Saint-Pierre, Jean-François Bouchard s'inquiète pour l'avenir des services à l'hôpital.

Le départ d'une seule personne pourrait créer un effet domino qui serait dramatique, indique Jean-François Bouchard. Il y aurait une déstructuration.

Jean-François Bouchard accorde une entrevue à Radio-Canada.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le docteur Jean-François Bouchard.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Il y a urgence, selon le Dr Bouchard. Il a fait appel à sa direction et au sous-ministre de la Santé au printemps dernier pour trouver des solutions à cette pénurie.

Le gouvernement reconnaît que le deux tiers de notre travail avec l'effectif qu'on a devrait ou pourrait être couvert par des médecins dépanneurs pour que nous puissions faire ce qui reste et faire fonctionner le reste de l'organisation. Actuellement, pour décembre, on n'a personne, précise Jean-François Bouchard.

Le Dr Jean-François Bouchard note certaines informations pendant qu'il parle au téléphone.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le docteur Jean-François Bouchard en conversation au téléphone dans son bureau.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La direction du Centre intégré de santé et des services sociaux de la Côte-Nord et le ministère de la Santé sont bien au fait du problème à Havre-Saint-Pierre.

On a comme un plan à court terme qui vise à essayer d'attirer des médecins dépanneurs, parce qu'il y a des équipes de médecins dépanneurs qui vont prêter main-forte dans les différentes régions, donc le premier objectif, c'est d'attirer à court terme les médecins qui sont prêts à donner un coup de main de façon ponctuelle, explique Dyane Benoit, directrice des programmes santé mentale, dépendance, itinérance et services sociaux généraux au CISSS de la Côte-Nord.

Un appareil pour vérifier la pression sanguine à l'hôpital d'Havre-Saint-Pierre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un tensiomètre.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La direction du Centre intégré de santé et services sociaux de la Côte-Nord et l'équipe de Havre-Saint-Pierre sont en opération séduction pour attirer de nouveaux médecins.

Dans le fond, en travaillent ici dans un hôpital de région où c'est les médecins de famille, il y a un esprit d'équipe, qui est là, qui est vraiment intéressant, fait valoir le Dr Timothé Beaudet, médecin de famille à l’hôpital d’Havre-Saint-Pierre.

Timothé Beaudet accorde une entrevue à Radio-Canada.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Timothé Beaudet, médecin de famille à l’hôpital d’Havre-Saint-Pierre.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Sur la Côte-Nord, il n'y a pas qu'à Havre-Saint-Pierre où il manque de médecins de famille. Selon le tableau d'effectifs médicaux du Centre intégré de santé et services sociaux de la Côte-Nord, Port-Cartier et Forestville sont aussi en manque de médecins.

D’après le reportage d’Alix-Anne Turcotti

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Soins et traitements