•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sico fermera son usine de Québec et son entrepôt de Longueuil

Photo en soirée de l'usine Sico de Beauport à Québec, appartenant à la multinationale américaine PPG
L'entreprise Sico fermera son usine de Beauport et son entrepôt de Longueuil en septembre 2019. Environ 125 emplois seront perdus. Photo: Radio-Canada / Daniel Coulombe
Radio-Canada

L'entreprise Sico fermera son usine de Beauport et son entrepôt de Longueuil en septembre 2019. Environ 125 emplois seront perdus.

Les activités seront déplacées en Ontario.

Ces décisions, bien que difficiles, sont nécessaires pour demeurer compétitif dans le marché, a indiqué Greta Edgar, porte-parole de l'entreprise dans un courriel à Radio-Canada.

C'est doublement décevant dans la mesure où encore une fois, on délocalise des emplois, a déclaré le président de la CSN, Jacques Létourneau.

On va souhaiter que le gouvernement du Québec se penche rapidement sur le dossier de Sico, comme les annonces qui ont été faites dans le cas de Bombardier ou les fermetures chez Rona, a-t-il ajouté.

L'usine de Sico à Beauport, qui emploie 70 travailleurs, est tout juste sortie d'un conflit de travail en mai dernier. Au terme du conflit, une convention collective d'une durée d'un an et demi a été ratifiée.

L'incertitude plane sur Sico en raison d'un contrat avec son principal client, Rona, qui n'a toujours pas été renouvelé.

Sico était passée aux mains de la multinationale néerlandaise AkzoNobel en 2006, avant de se retrouver dans le giron du géant américain de la peinture PPG en 2012.

À lire aussi : Sico vendu

Québec

Emploi