•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dépistage du diabète dans 8 centres communautaires de Vancouver

Des feuilles et des brochures sur une table.
Des questionnaires de dépistage du diabète dans le centre communautaire Ray-Cam, dans le Downtown Eastside, à Vancouver Photo: Radio-Canada / Adrien Blanc
Radio-Canada

Selon Diabète Canada, 1,5 million de Britanno-Colombiens vivent avec le diabète ou le prédiabète. Toutefois, une bonne partie d'entre eux ne le savent pas : c'est pourquoi l'organisme offrait des tests de dépistage gratuits pour les habitants de Vancouver, mercredi, Journée mondiale du diabète.

Selon Diabète Canada, 30 % des diabétiques et prédiabétiques de la métropole ne sont pas au courant de leur état de santé.

L’organisme était présent dans huit centres communautaires pour effectuer des tests de dépistages du diabète de type 2, en collaboration avec la Commission des parcs de Vancouver.

Susie Miao, 82 ans, qui vient chaque jour jouer au ping-pong au centre communautaire Ray-Cam, dans le Downtown Eastside, est heureuse d’avoir eu la chance de faire le test : « À notre âge, c’est important de se soucier de sa santé. »

Une vieille dame debout regarde vers le bas, un homme est assis à sa droite. Susie Miao, 82 ans, a passé un test de dépistage du diabète de type 2, mercredi. Photo : Radio-Canada

Diabète Canada estime que 7 % de la population de la ville souffre de diabète. Dans 10 ans, cette proportion pourrait atteindre 10 %.

La génétique, facteur de risque

Hannah Taft, bénévole et étudiante en soins infirmiers à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), affirme qu’on se trompe parfois sur le compte des diabétiques. « On entend souvent dire qu’on peut seulement avoir le diabète si on a un surplus de poids, mais ce n’est pas vrai », explique-t-elle.

En effet, la génétique peut augmenter la possibilité de souffrir de cette maladie.

L’origine ethnique peut donc être un facteur de risque. « La Colombie-Britannique a une grande proportion d’Autochtones et d’habitants originaires d’Asie du Sud et de Chine, qui sont à plus haut risque que la population générale », indique Diabète Canada dans un rapport.

Deux femmes sont assises face-à-face à une table, l'une a un crayon dans la main, un feuillet se trouve entre les deux. En arrière-plan, une autre femme. Shu Vang Chen remplit un questionnaire de dépistage du diabète avec une bénévole de Diabète Canada. Photo : Radio-Canada / Adrien Blanc

Des symptômes qui apparaissent progressivement

Environ 90 % des personnes atteintes ont le diabète de type 2. Leur corps produit de l’insuline, mais il ne peut pas l’utiliser correctement.

Les symptômes de ce type de diabète apparaissent progressivement, explique Mario Miceli, de Diabète Canada. « Le repérage précoce de la maladie améliore les chances de pouvoir gérer la maladie sans avoir besoin de médicaments », affirme-t-il.

Le diabète conduit à des niveaux élevés de sucre dans le sang, ce qui peut endommager les organes, les vaisseaux sanguins et les nerfs. Le corps a besoin d'insuline pour utiliser le sucre comme source d'énergie.

Dans le prédiabète, les taux de glycémie sont supérieurs à la normale, mais pas encore suffisamment élevés pour être diagnostiqués comme diabète de type 2.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé