•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de vaccins pour les voyageurs contre les hépatites A et B

Un vaccin contre la grippe
La compagnie pharmaceutique Merck confirme qu'elle éprouve des ruptures de stock pour ses vaccins contre les hépatites A et B. Photo: Radio-Canada

Des cliniques de plusieurs endroits au Québec, y compris en Outaouais, sont aux prises avec une pénurie de vaccins contre l'hépatite A et l'hépatite B. Cette situation est particulièrement problématique, alors que les patients affluent pour se faire vacciner avant de partir en voyage pendant l'hiver.

Un texte de Dominique Degré

Ça fait longtemps qu’on sent cette vague de pénurie venir. Depuis le printemps, il commence à y avoir des pénuries annoncées [par] les compagnies pharmaceutiques, explique l’infirmière clinicienne Tara Carrière, de la clinique Marleen Tassé de Gatineau.

La compagnie Merck, qui manufacture des vaccins contre l’hépatite, confirme qu’elle éprouve présentement des problèmes d’approvisionnement au Canada et partout dans le monde.

Ces contraintes sont dues à une augmentation de la demande mondiale pour ces vaccins en raison du retrait du marché de vaccins d’autres sociétés dans certains pays, écrit la porte-parole de l’entreprise, Dominique Quirion, dans un échange courriel.

Mme Quirion ajoute que les stocks restants au Canada de traitements contre les hépatites A et B sont réservés, afin de répondre à la demande des programmes publics de vaccination.

Par ailleurs, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais affirme avoir suffisamment de doses en stock pour ses campagnes, notamment auprès des enfants de 4e année du primaire. Ces derniers reçoivent le vaccin à l'école.

La saison des voyages dans le sud approche

L'infirmière Carrière remarque quant à elle que des patients d’autres cliniques sont redirigés vers celle où elle travaille, puisque les doses de vaccins se font de plus en plus rares en Outaouais. Heureusement, sa clinique a pu faire suffisamment de provisions plus tôt cette année.

Mais alors que l’offre est de plus en plus réduite, la demande, elle, est en pleine augmentation, puisque les gens se préparent à plier bagage pour fuir le froid de l'hiver.

Pour l’instant, on a suffisamment de stock pour répondre à toutes les demandes de la population pour l’hépatite A et B et d’autres vaccins de voyage.

Tara Carrière, infirmière à la clinique Marleen Tassé

Si la pénurie commençait à durer des années, et que le nombre de vaccins alloués diminue énormément, la santé publique et tout le monde de l’immunisation vont avoir un problème, lance Mme Carrière.

Sa crainte pourrait bien se concrétiser, puisque le vaccin contre l’hépatite B produit par Merck sera en rupture de stock jusqu’en janvier 2020. L’approvisionnement en vaccins contre l’hépatite A de Merck devrait être rétabli d’ici le 31 décembre prochain, a fait savoir une porte-parole de l'entreprise.

Ottawa-Gatineau

Santé publique