•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs déplorent l’attitude « inacceptable » de Chrystia Freeland

Lisa Raitt s'adresse aux médias durant une mêlée de presse.

La députée Lisa Raitt était en visite à l'usine d'Atlas Tube de Harrow, en compagnie du candidat conservateur de la région, Chris Lewis.

Photo : Radio-Canada / Rose St-Pierre

Radio-Canada

Lisa Raitt a réagi à la déclaration de la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland qui a indiqué mardi ne rien vouloir concéder pour mettre fin aux tarifs sur l'aluminium et l'acier.

Selon la députée conservatrice de Milton, le gouvernement canadien devrait se montrer ouvert à la négociation pour mettre fin aux tarifs américains.

C’est inacceptable que le gouvernement ne soit pas en train de négocier maintenant, a-t-elle déclaré en conférence de presse à Harrow, mercredi.

Selon Raitt, la ministre des Affaires étrangères fait fausse route en déclarant que l’entente entre le Canada, les États-Unis et le Mexique est un dossier distinct de l’imposition des tarifs.

Les deux doivent aller ensemble, et s’il y a un moment où nous avons une marge de manoeuvre, c’est maintenant, a avancé Lisa Raitt, qui a ajouté qu’une fois l’AEUMC signé, l’attention des États-Unis ira ailleurs.

Visite de l'usine d'Atlas Tube

Barry Zekelman sourit face à la caméra.

«Chrystia Freeland doit dialoguer avec l'industrie de l'acier», a déclaré Barry Zekelman alors qu'il accueillait la députée conservatrice Lisa Raitt à son usine de Harrow.

Photo : Radio-Canada / Rose St-Pierre

Lisa Raitt était à Harrow mardi pour une visite de l’usine ontarienne d'Atlas Tube.

L’homme d’affaires Barry Zekelman, propriétaire de Zekelman Industries et de l’usine située dans le sud-ouest de l'Ontario, a lui aussi lancé un message destiné à Chrystia Freeland. On ne peut pas arriver à quoi que ce soit si on ne parle à personne, a-t-il soutenu.

C’est comme si elle [Chrystia Freeland] était devant une maison en feu et se disait ''ça ne devrait pas être en feu, ça finira par s’arrêter''... Non, tu sautes par la fenêtre, tu te reprends en main et tu règles le problème. Là, elle est prête à se laisser brûler avec la maison.

Barry Zekelman, PDG de Zekelman Industries

Zekelman Industries compte plus de 2300 employés en Amérique du Nord. De ce nombre, 2000 employés et 15 usines sont aux États-Unis.

Windsor

Politique fédérale