•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de salle de spectacle dans l’église Saint-Jérôme à Matane

L'église Saint-Jérôme de Matane

L'église Saint-Jérôme de Matane

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

Après de nombreuses rencontres entre le conseil municipal et les acteurs du milieu culturel, la Ville doit se résigner à trouver un autre endroit pour accueillir une nouvelle salle de spectacle.

Un texte de Joane Bérubé avec la collaboration de Marie-Jeanne Dubreuil

Le maire de Matane, Jérôme Landry, explique que le rejet de l'église pour aménager un espace destiné aux organismes culturels et à la diffusion de spectacles est principalement lié à des motifs budgétaires.

L’église Saint-Jérôme, un bâtiment patrimonial, a été jugée excédentaire par la Fabrique Cœur-Immaculé-de-Marie. Une dernière messe y a été célébrée le 7 octobre dernier.

Outre les rencontres avec diverses personnes, la Ville de Matane a aussi visité deux églises reconverties en salle de spectacle, soit l’Anglicane à Lévis et le théâtre Paradoxe à Montréal.

Ces visites ont permis de constater que l’ampleur des travaux de mise à niveau, qui pourraient coûter plus de 2 millions de dollars, constituait d'abord un obstacle.

La Ville aurait dû ensuite adapter l’ancien lieu de culte à sa nouvelle vocation de lieu culturel polyvalent, ce qui représentait aussi des coûts importants.

La reconversion de l’église aurait coûté plus de 20 millions de dollars, une somme semblable à celle du défunt projet de Cité des arts, indique le maire. C’était, poursuit le maire, aussi des coûts récurrents très élevés pour la suite, l’entretien du bâtiment.   

Jérôme Landry rappelle que si la Ville est admissible à une importante subvention pour construire ou aménager une salle de spectacle, l’entretien futur des installations sera assumé par les contribuables. Si les coûts de location sont trop élevés parce que le bâtiment coûte trop cher, personne ne va aller là , ajoute Jérôme Landry.

Pour la Ville de Matane, c’est hors de prix, on n’embarquera pas dans un projet de ce type-là.

Jérôme Landry, maire de Matane

Nouvelle salle : retour à la case départ

Le projet de salle de spectacle continuera de cheminer. La Ville privilégie un lieu qui pourra répondre à de multiples besoins et non seulement à ceux du diffuseur culturel, mais aussi à ceux d’autres organismes.

Le maire Landry souhaite que le nouveau lieu soit utilisé et fréquenté par l’ensemble de la population. La Ville poursuit l’analyse des besoins du milieu culturel.

Le maire de Matane, Jérôme LandryAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Matane, Jérôme Landry

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le centre-ville est toujours ciblé comme lieu d’implantation.

Les coûts devront être raisonnables, prévient le maire, sinon la Ville pourrait se tourner vers d’autres solutions et revoir des scénarios déjà explorés comme une mise à niveau de la salle de la polyvalente ou celle du cégep.

La Fabrique Cœur-Immaculé-de-Marie, de même que le comité de citoyens pour la sauvegarde de l’église, n’ont pas voulu commenter la décision de la Ville.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures