•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau pas en avant dans la reconnaissance des Métis

Une femme ferme les yeux lors de l'hymne de la nation Métis à l'hôtel de ville d'Edmonton.
Jusqu'à samedi, il y a plusieurs activités destinées à faire connaître la culture et l'histoire métisses. Photo: Radio-Canada / Axel Tardieu
Radio-Canada

La Semaine métisse a été officiellement lancée à l'hôtel de ville d'Edmonton mardi lors d'une cérémonie qui soulignait plusieurs avancées dans le processus de réconciliation.

Portant fièrement une écharpe métisse miniature sur son complet, le maire d'Edmonton, Don Iveson, a annoncé que le drapeau métis flottera de façon permanente à l'extérieur de la mairie dès la fin des travaux, l'année prochaine.

« Il sera aux côtés du drapeau du Traité 6, du drapeau albertain, du drapeau canadien et de celui d'Edmonton... Un petit geste de réconciliation, mais un symbole important en l'honneur des gens vivant sur cette terre », a-t-il indiqué.

Le député fédéral Randy Boissonnault et la présidente de la Nation métisse de l'Alberta, Audrey Poitras, étaient également présents pour assister à l'inauguration de la Semaine métisse.

Louis Riel, un modèle

Les activités se dérouleront jusqu'à samedi afin de promouvoir le rôle des Métis dans l'histoire de l'Alberta. Ce rôle est célébré chaque année depuis plus de 20 ans pour commémorer le défenseur du peuple métis, Louis Riel, mort en 1885.

« Louis Riel s'est battu jusqu'à la mort pour la justice et l'égalité, pas seulement pour les Métis, mais pour tous les Canadiens », a rappelé Audrey Poitras.

La présidente de la Nation métisse a également mentionné les progrès faits dans le processus de réconciliation en l'honneur des Métis.

Audrey Poitras, présidente de la Nation métisse de l'Alberta, à l'hôtel de ville d'Edmonton.« Louis Riel s'est battu jusqu'à la mort pour la justice et l'égalité, pas seulement pour les Métis mais pour tous les Canadiens », a rappelé Audrey Poitras. Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

« Au début, nous fêtions uniquement le 16 novembre en l'honneur de Louis Riel pour nous rappeler cette triste journée, mais depuis, la cérémonie se passe dans plusieurs endroits au Canada », se réjouit Audrey Poitras. « Cette semaine offre à tous plusieurs occasions de comprendre différents aspects de notre culture. »

L'hymne canadien a été chanté par l'artiste Sarah Wolf en début de cérémonie, suivi par le jeune Cyril Bernard qui a offert une interprétation touchante de l'hymne de la Nation métisse.

Krista Leddy, Métis de 41 ans originaire de Saint-Albert, est venue avec ses enfants pour rendre hommage à son identité : « Nous sommes venus pour montrer à Edmonton que nous sommes présents parce que la ville ne serait pas ce qu'elle est sans les Métis. » 

« On a voulu nous écarter pendant longtemps, mais nous sommes résistants et nous sommes toujours là, la tête haute et fiers d'être Métis », affirme-t-elle.

Une marche en l'honneur de Louis Riel est prévue jeudi à l'église St Margaret de Sherwood Park, et une cérémonie aura lieu le lendemain à l'Assemblée législative.

Programme complet de la Semaine métisse (site officiel) (Nouvelle fenêtre)

Alberta

Autochtones