•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des organismes communautaires fransaskois en attente de fonds fédéraux

Une femme parle à la caméra en entrevue.

La directrice du CCF, Suzanne Campagne, et son organisme sont toujours en attente du financement fédéral (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des fonds fédéraux versés par le ministère de l'Éducation de la Saskatchewan se font toujours attendre par un groupe d'organismes communautaires fransaskois.

Ces fonds, liés au Protocole d'entente relatif à l'enseignement dans la langue de la minorité et à l'enseignement dans la langue seconde, doivent financer des activités éducatives en français dans la province.

Certains des organismes fransaskois ont besoin de ces sommes pour fonctionner. Être privé de ce financement pourrait les placer dans une situation financière précaire.

Le Ministère soutient que le versement de ces montants d’argent est suspendu en raison des négociations en cours entre les provinces et Patrimoine canadien.

Gordon Wyant sollicité

L’Assemblée communautaire fransaskoise, l’Association des parents fransaskois et la Société historique de la Saskatchewan font partie de ceux qui ont employé les grands moyens en contactant le ministre de l'Éducation de la Saskatchewan, Gordon Wyant. Ils souhaiteraient le rencontrer afin de lui faire part de leurs préoccupations.

Le Conseil culturel fransaskois (CCF) devait recevoir son financement il y a deux mois, mais pourrait devoir attendre jusqu’en janvier ou février. La directrice du CCF, Suzanne Campagne, admet que son organisme a de la difficulté à composer avec la situation. « C’est très difficile pour le roulement de nos projets quand on n’a pas ces fonds-là. On doit négocier avec les artistes, faire des tournées dans les écoles, etc. », a-t-elle déclaré.

Quant à l’Association des parents fransaskois, elle attendait son financement cet été et ne l'a toujours pas reçu.

L'Association jeunesse fransaskoise n'a pas encore reçu le financement. Pour le moment, son directeur général, Julien Gaudet, explique que le retard dans le versement n'est pas un problème, mais que si ça perdure, ça pourrait le devenir.

Du côté du Conseil des écoles fransaskoises, le retard dans le versement de ce financement ne lui porte pas préjudice outre mesure.

Saskatchewan

Engagement communautaire