•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Consultations à Sudbury pour une nouvelle piste cyclable

Une piste cyclable avec deux personnes à vélo.

Une piste en gravier du Grand Sudbury.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville du Grand Sudbury mènera une consultation le 20 novembre au sujet de la construction d'une piste cyclable sur l'avenue Notre-Dame et la rue Paris.

Un texte de Miguel Lachance

La municipalité a retenu les services d’une ingénieure et d’un consultant pour planifier la piste, qui doit relier la rue Regent et le boulevard Lasalle.

L’objectif de la rencontre, qui commencera vers 17 h 00, est de présenter le projet aux citoyens et de leur donner l’occasion de partager leur point de vue.

Une tournée optionnelle des infrastructures actuelles sur la rue Notre-Dame sera également proposée.

Le manque de pistes cyclables est dénoncé par plusieurs cyclistes depuis une dizaine d’années.

Une piste cyclable dans un décor hivernal.

Une partie de la rue Paris, qui devient plus au nord l'avenue Notre-Dame, est déjà dotée d’une piste cyclable.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Problèmes de sécurité

L’Union des cyclistes de Sudbury a aussi remarqué quelques problèmes de sécurité avec celles déjà existantes.

L’intersection du chemin du lac Ramsey et de la rue Paris serait particulièrement dangereuse, selon Rachelle Niemela, la présidente de l’Union des cyclistes de Sudbury.

Elle ajoute que pour que les gens prennent davantage l’habitude de prendre leur vélo, les intersections doivent être plus sécuritaires.

On n’a pas encore l’infrastructure pour leur permettre de faire ça en sécurité et d’être confortables. Toutes sortes de gens à qui on parle, ils disent : oui, j’aimerais faire plus de vélo, mais j’ai peur. J’ai peur d’être sur la route, je ne vais jamais le faire à Sudbury.

Rachelle Niemela, présidente de l’Union des cyclistes de Sudbury

Selon un document de planification, la nouvelle piste cyclable serait physiquement séparée des voies pour automobiles.

Mme Niemela espère que ce sera effectivement le cas, mais admet toutefois que ce sera un défi pour certains tronçons du corridor Paris—Notre-Dame où l’espace est plus restreint.

Une femme marchant sur une piste cyclable.

Rachelle Niemela espère que le projet piste cyclable sera complétée dans un délai raisonnable.

Photo : Radio-Canada

Il y a des options, on peut réduire la largeur des voies pour les autos ou même en enlever une, croit Mme Niemala. Il faut trouver une solution qui fonctionnera bien pour Sudbury.

Incertitudes concernant le financement et l’échéancier

Le projet est évalué à plus de deux millions de dollars. La municipalité a reçu de la part du gouvernement libéral de Kathleen Wynne la moitié de cette somme.

Sudbury attendait un million supplémentaire, mais le gouvernement Ford a depuis retiré la province de la bourse du carbone, d’où provenaient les fonds pour le programme d’aide aux municipalités pour le transport actif.

La présidente de l’Union des cyclistes de Sudbury espère que la Ville trouvera l’argent nécessaire et que le projet sera terminé rapidement.

Avec des informations de Jean-Loup Doudard

Nord de l'Ontario

Transports