•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chrystia Freeland ne concédera rien pour mettre fin aux tarifs sur l'aluminium et l’acier

Chrystia Freeland est derrière un lutrin de profil.

« Nous ne concèderons rien! Les tarifs sont injustes, ils sont illégaux», a déclaré la ministre devant des travailleurs affiliés au syndicat Unifor.

Photo : Radio-Canada / Rose St-Pierre

Radio-Canada

De passage à Windsor pour promouvoir le nouvel accord entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, la ministre des Affaires étrangères a assuré que l'annulation des tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium n'était pas négociable.

Un texte de Rose St-Pierre

Les tarifs sont injustes, illégaux et franchement absurdes [...] et les négociations de l’ALENA [AEUMC] et les tarifs sont des enjeux séparés, a-t-elle déclaré dans les locaux du syndicat Unifor à Windsor.

Mais la ministre n’est pas allée dans le même sens que Justin Trudeau, qui affirme vouloir mettre fin aux tarifs d’ici la fin du mois.En ce qui concerne les États-Unis, je pense que ce n’est pas une bonne idée de faire des prédictions, a-t-elle avancé.

Le président de la section locale d’Unifor, Dave Cassidy, s’est réjoui de l’entente de principe entre les États-Unis, le Canada et le Mexique. Mais nous nous inquiétons du maintien des tarifs, a-t-il déclaré.

Ce dernier a aussi rappelé que la compagnie Ford estime à un milliard de dollars les coûts des tarifs pour l’industrie automobile.

Dave Cassidy de profil répond aux questions des journalistesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dave Cassidy s'est adressé aux médias après une rencontre d'un quart d'heure avec Chrystia Freeland.

Photo : Radio-Canada / Rose St-Pierre

La députée néo-démocrate Tracey Ramsey considère pour sa part que le Canada ne devrait pas signer la nouvelle entente tant que des tarifs sont maintenus par l’administration Trump.

Usine d’armement à London

Dave Cassidy affirme aussi avoir évoqué, lors de sa rencontre à huis clos avec la ministre, l’avenir de l’usine de fabrication de véhicules militaires de General Dynamics qui dépend de l'entente d'armement entre le Canada et l’Arabie saoudite.

Mais selon lui, la ministre n'a pas donné de réponse claire quant à la pérennité des emplois à l'usine.

L'avenir des travailleurs qui produisent les blindés préoccupe aussi les néo-démocrates, qui voudraient mettre fin à la production d'équipement militaire et réorienter la production de l'usine.

Nous devons mettre fin à l'entente [d'armement] et trouver un plan pour ces travailleurs, a suggéré Tracey Ramsey.

Par ailleurs, Chrystia Freeland a commenté la mort du journaliste Jamal Khachoggi, en rappelant que les personnes qui ont commis ce crime doivent être identifiées.

Pour le Canada, une enquête claire, transparente, est absolument nécessaire et ceux qui sont responsables du meurtre de Khachoggi doivent faire face à la justice, a déclaré la ministre.

Windsor

Accords commerciaux