•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand des femmes syriennes cuisinent pour mieux s'intégrer

Quatre femmes sont à l’œuvre dans une cuisine communautaire.

La cuisine communautaire accueille 13 immigrantes dont la très grande majorité provient de la Syrie.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Radio-Canada

Des réfugiées syriennes de Québec mettent la main à la pâte dans une cuisine communautaire du secteur de Sainte-Foy depuis un peu plus de deux ans. Pour ces femmes qui ne connaissaient pas le français à leur arrivée au pays, l'initiative est une façon de tisser des liens et de favoriser leur intégration.

Hanan Abdulkarim, une mère de famille de sept enfants, est arrivée au Québec en février 2016. Avec d'autres femmes, elle cuisine des mets syriens deux jours par semaine et les destine à la vente.

J'aime beaucoup travailler dans les marchés publics. Quand je vois les gens aimer la nourriture, je suis encore plus heureuse

Hanan Abdulkarim

Au fil des rencontres, les femmes ont amélioré leur connaissance de la langue française et surtout leur autonomie.

« Au début, aucune femme ne conduisait, maintenant il y en a trois qui conduisent. Elles n'avaient pas de compte bancaire, maintenant elles en ont un », illustre Nour Sayem, présidente du conseil d'administration du projet Aliments ensemble.

Hanan Abdulkarim prépare un plat syrien.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Hanan Abdulkarim participe au projet de cuisine communautaire.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

« Ce sont des femmes admirables qui démontrent une volonté incontestable de se prendre en main et de s'intégrer », ajoute Dalila Bencherif, directrice d'Aliments ensemble.

Le projet va encore plus loin, car il pourrait se transformer en coopérative.

« On va leur donner un cours de leadership, un cours comment gérer une entreprise. On a déjà une directrice d'opérations », illustre Nour Sayem.

Québec

Nouveaux arrivants