•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement de l'Ontario va relever le seuil pour obtenir un statut de parti officiel à Queen’s Park

Un homme.
Le premier ministre Doug Ford à Queen's Park Photo: La Presse canadienne / Nathan Denette
Radio-Canada

Le gouvernement veut augmenter le nombre de sièges nécessaires pour obtenir un statut officiel à Queen's Park, a confirmé le leader parlementaire, Todd Smith.

Actuellement, il faut 8 sièges pour obtenir un statut de parti officiel. Ce statut vient avec un montant supplémentaire pour faire de la recherche, plus de temps de parole en Chambre et une présence dans les comités parlementaires.

Toutefois, le gouvernement entend augmenter ce seuil à 10 % des 124 sièges, soit 12 dans le cas actuel. L’annonce sera faite dans l’énoncé économique prévu pour le 15 novembre.

Le leader parlementaire du gouvernement croit qu’en élevant à 10 % le seuil nécessaire, les Ontariens comprendront la simplicité du geste.

C’est simple à comprendre et ça sort la politique du processus, lance-t-il.

Le député en entrevue devant un micro.Le député progressiste-conservateur Todd Smith Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Le Parti libéral de l’Ontario a obtenu environ 1,1 million de votes au suffrage universel lors de la dernière élection, mais récolté uniquement 7 sièges, un de moins que le seuil nécessaire.

Les Ontariens ont été clairs le jour de l’élection. Ils voulaient réduire la taille du caucus libéral en dessous du seuil pour obtenir un statut officiel à Queen’s Park.

Todd Smith, leader parlementaire du gouvernement

M. Smith ne s’est pas formalisé des résultats électoraux de ses adversaires.

Nous avons un système électoral en Ontario qui indique que leur parti politique ne répond pas aux exigences pour obtenir un statut officiel, conclut-il.

De l’intimidation

Le chef intérimaire du Parti libéral de l’Ontario, John Fraser, estime que le premier ministre, Doug Ford, agit en intimidateur en augmentant le seuil pour obtenir un statut de parti officiel à Queen’s Park.

Le premier ministre est un intimidateur, lance-t-il. De quoi a-t-il peur? Parce que c’est ce que les intimidateurs font, ils réagissent par peur.

John Fraser en mêlée de presse à Queen's Park.Le chef intérimaire du Parti libéral de l'Ontario, et député d'Ottawa-Sud, John Fraser Photo : Claudine Brulé

M. Fraser croit que le gouvernement Ford est irrespectueux envers les 1,1 million d’électeurs qui ont voté pour les libéraux le 7 juin dernier.

Queen’s Park est le lieu où les Ontariens se font entendre, et nous avons besoin d’une diversité de voix pour représenter les électeurs.

John Fraser, chef intérimaire du Parti libéral de l'Ontario

John Fraser estime que les libéraux devraient avoir plus de temps de parole à Queen’s Park ainsi qu’un soutien financier afin de refléter la voix des électeurs.

Toronto

Politique provinciale