•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 5 millions de dollars pour contrer la crise des opioïdes

Feuille d'érable formée avec des comprimés d'opioïdes.

Le gouvernement fédéral continue de mettre en oeuvre son plan pour lutter contre la crise des opioïdes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement du Canada a fait l'annonce mardi matin, à Regina, d'un investissement de plus de 5 millions de dollars afin de venir en aide aux personnes qui souffrent de toxicomanie.

Cette contribution financière a pour but de lutter contre la crise des opioïdes qui sévit à travers le pays. Les deux ordres de gouvernement ont signé une entente bilatérale en rapport avec le Fonds de traitement d’urgence du fédéral.

« Cette entente bilatérale facilitera et accroîtra l'accès à des services de traitement essentiels dans la province afin d'aider les personnes aux prises la toxicomanie », a mentionné par écrit Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé.

Absente à la conférence de presse, cette dernière était représentée par son collègue Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile.

Prévenir et guérir

Les gouvernements jugent que la prévention des surdoses « demeure essentielle », mais qu’il l’est tout aussi important de prêter main-forte aux personnes souffrant de troubles de consommation de drogues afin de leur offrir un traitement pour retrouver un mode de vie plus sain.

L’argent du fédéral sera utilisé, entre autres, pour soutenir des initiatives ayant pour but de recruter et de former davantage de professionnels de la santé qui fourniront des traitements de substitution aux opiacés.

Ce montant s’ajoute aux 7,4 millions de dollars préalablement investis par la Saskatchewan pour l’amélioration de l’accès à ces thérapies.

Ralph Goodale au micro. À sa droite, on retrouve Jim Reiter, ministre de la Santé de la Saskatchewan.

Ralph Goodale (à droite) s'est chargé de faire l'annonce en l'absence de sa collègue Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé.

Photo : Radio-Canada / Yessica Chavez

« Nous croyons qu’un seul décès relié aux opioïdes est de trop. Notre gouvernement est passé à l'action face à ce problème », a ajouté Jim Reiter, ministre de la Santé de la Saskatchewan, qui estime que la province a déjà fait du « bon travail » à ce sujet.

Le ministre Ralph Goodale a également annoncé un investissement de 1,1 million de dollars sur trois ans pour aider les enfants autochtones atteints du syndrome d’alcoolisation fœtale. Le programme à cet effet sera dirigé par le Saskatchewan Prevention Institute.

Saskatchewan

Crise des opioïdes