•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grève à Postes Canada touche Toronto et sa banlieue

Photo de fourgonnettes blanches de Postes Canada qui sont stationnées en rangée
Des fourgonnettes de Postes Canada ne sont pas utilisées à Toronto, en raison de la grève (archives). Photo: Radio-Canada / Aminata Yade
Radio-Canada

Pour la troisième fois depuis le début des grèves tournantes à Postes Canada il y a près de trois semaines, les centres de tri névralgiques de la région de Toronto sont touchés par les moyens de pression des employés, mardi.

Des centaines de milliers de résidents sont ainsi privés de courrier et de colis jusqu'à nouvel ordre à Toronto et dans sa banlieue est (Ajax, Markham, Thornhill, Pickering, Whitby, etc.).

La question qui se pose maintenant, indique le représentant syndical Mike Duquette, c'est : est-ce que ce sera une grève de 24 ou de 48 heures?

Ce développement survient après la fin du mandat du médiateur spécial nommé par Ottawa, sans grand progrès dans les négociations, selon le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP).

Ailleurs au pays, les villes de Nova (Nouvelle-Écosse) et de Vancouver (centre de tri du courrier) sont aussi touchées par un débrayage mardi.

Depuis le début des grèves tournantes le 22 octobre, les résidents de plus de 150 municipalités ont été privés de collecte et de distribution de courrier et de colis au pays, indique Postes Canada.

Loin d'une entente

Postes Canada et le syndicat se sont engagés à poursuivre les pourparlers pour le renouvellement des conventions collectives, mais le STTP accuse la partie patronale de ne pas négocier de bonne foi.

Le président du STTP, Mike Palecek, a soutenu que Postes Canada n'était toujours pas disposée à s'attaquer aux problèmes de santé et de sécurité ni à offrir une égalité de traitement aux facteurs et factrices des villes et des secteurs ruraux.

Postes Canada suspend ses garanties de livraison

La Société maintient, de son côté, qu'elle a fait des offres importantes à ses 50 000 employés syndiqués, notamment une augmentation des salaires, une meilleure sécurité d'emploi et des avantages sociaux améliorés.

Nous avons répondu à ses revendications en offrant des améliorations substantielles et en nous engageant à continuer à collaborer pour trouver des solutions face à la nature changeante du travail des employés et préserver leur santé et leur sécurité.

Postes Canada

La Société déplore avoir à suspendre ses garanties de livraison à temps jusqu'à nouvel ordre.

Les grèves qui ferment un centre de traitement affectent non seulement nos opérations à l'établissement en question, mais elles retardent l'arrivée du courrier et des colis à nos établissements de livraison.

Postes Canada

Le compte à rebours des Fêtes

Le temps presse pour les deux parties alors qu'approche la période achalandée du Vendredi fou et du temps des Fêtes.

La semaine dernière, le premier ministre Justin Trudeau a prévenu que son gouvernement pourrait intervenir prochainement en l'absence d'une percée dans les négociations qui se poursuivent depuis près d'un an.

La dernière fois que le fédéral a mis fin à un conflit de travail à Postes Canada, en 2011, l'ancien gouvernement conservateur avait adopté une loi de retour au travail, qui a ensuite été déclarée inconstitutionnelle.

Avec les informations de La Presse canadienne

Relations de travail

Économie