•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le procès de Cameron Rogers, accusé du meurtre prémédité de ses parents, commence mardi à Ottawa

Dessin de cour de Cameron Rogers
Croquis d'audience de l'accusé Cameron Rogers. (Archives) Photo: Radio-Canada / Lauren Foster-MacLeod
CBC

Le procès de Cameron Rogers, 24 ans, accusé du meurtre prémédité de ses parents, Dave et Merrill Rogers, commence mardi au palais de justice d'Ottawa.

La sélection du jury devrait débuter mardi après-midi dans le procès pour meurtre au premier degré de Cameron Rogers, une affaire qui a ébranlé tout le voisinage d'une rue calme du quartier de Carleton Heights, au sud d'Ottawa, il y a deux ans.

Cameron Rogers a été inculpé du meurtre au premier degré de ses parents, Dave Rogers, alors âgé de 69 ans, et Merrill Gleddie Rogers, 63 ans.

Leurs corps ont été retrouvés devant leur domicile de l'avenue Apeldoorn, fin novembre 2016.

Le précédent avocat de Cameron Rogers, Christian Deslauriers, avait déclaré que son client avait des problèmes de santé mentale. Il souffrirait d'autisme et d'autres troubles de santé mentale. Mais on ignore si ces problèmes seront pris en compte lors du procès.

Le procès devrait durer six semaines au cours desquelles certains membres des familles Rogers et Gleddie pourraient témoigner.

Exceptionnellement, un agent de la police d'Ottawa parlera au nom des deux familles.

L'agent Chris Benson du Service de police d’Ottawa a déclaré que le procès pourrait être particulièrement pénible pour la famille en raison de la date à laquelle il se déroule.

De toute évidence, ce sera une période difficile pour eux, a-t-il indiqué. Non seulement ils passent par le processus du procès, mais nous approchons des deux ans du double homicide.

Les corps des deux époux ont été retrouvés fin novembre dans la cour arrière de leur résidence de l'avenue Apeldoorn, dans le quartier Carleton Heights, à Ottawa.

L’annonce de la mort de Dave Rogers, un ancien reporter du Ottawa Citizen de 69 ans, a provoqué une onde de choc dans la région de la capitale nationale, notamment dans le milieu journalistique.

Sa conjointe, Merril Gleddie Rogers, 63 ans, avait pour sa part travaillé dans la fonction publique, jusqu’à sa retraite en 2012.

Leur fils unique, Cameron Rogers, alors âgé de 22 ans, s'est rendu aux autorités et il a été inculpé pour meurtre prémédité.

Ottawa-Gatineau

Procès et poursuites