•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attaque à la brosse à neige : le chauffeur peut reprendre le travail

La cliente en compagnie du chauffeur de taxi, quelques instants avant la parution de la vidéo qui a fait jaser.

Selon l’entreprise, les problèmes auraient commencé à l’intérieur de la voiture durant le trajet.

Photo : Capture d'écran

Radio-Canada

Un chauffeur de l'entreprise Comfort Cabs de Saskatoon a été autorisé à reprendre le travail 12 heures après avoir été suspendu. Cette mesure disciplinaire avait été prise à son endroit après qu'une vidéo le montrant menacer une cliente à l'aide d'une brosse à neige ait circulé sur les réseaux sociaux.

L’extrait publié lundi montre l’homme se précipitant à l’extérieur d’un taxi stationné, brosse en main, alors qu’une femme lui crie, à plusieurs reprises, « êtes-vous fou ».

Extrait de la vidéo publiée sur un compte Facebook de particulier. Source : Dakota Tirk

Une course mouvementée

Selon l’entreprise, les problèmes auraient commencé à l’intérieur de la voiture durant le trajet.

La passagère qui a diffusé l’extrait sur Facebook aurait utilisé un langage vulgaire tout au long de la course et aurait lancé quelque chose vers le taxi après en être descendue.

Une porte-parole de Comfort Cabs a indiqué que la totalité de la course a été filmée et l'entreprise a décidé de diffuser la vidéo pour montrer ce qui s’est réellement passé.

Des extraits de la vidéo diffusée par la compagnie de taxi.

Tout en qualifiant les actes du chauffeur « d’inacceptables », Mme Boire indique qu’ils « étaient largement provoqués [par la cliente] dès le début du voyage ».

Selon elle, l'incident serait lié au racisme.

Une femme de 23 ans, originaire de Saskatoon, a déposer une plainte auprès de la police dans cette affaire. La police n'a toutefois pas voulu préciser s'il s'agissait de la cliente, passagère lors de l'incident.

Une enquête est en cours d'après les autorités.

Shondra Boire de Comfort Cabs ajoute que la Ville et le syndicat des chauffeurs de taxi participeront à l’enquête visant à déterminer ce qui s’est passé.

La personne qui a publié la vidéo n’a pas répondu aux demandes d’entrevue de CBC.

Saskatchewan

Justice et faits divers