•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de transparence réclamée pour les services offerts aux jeunes autistes

Un enfant autiste joue avec ses jouets

Un enfant

Photo : iStock

Radio-Canada

La Coalition ontarienne de l'autisme (OAC) demande au gouvernement de clarifier le rôle des neuf fournisseurs régionaux de services pour les personnes atteintes d'autisme et d'offrir plus de transparence dans la gestion des fonds alloués.

Selon le groupe, les fournisseurs régionaux sont en « conflit d’intérêts » puisqu’ils sont à la fois gestionnaires des programmes offerts et de fonds liés à ceux-ci ainsi que des listes d’attente pour offrir ces services.

L’OAC prétend que ce « mélange » des fonctions a entraîné de nombreux cas de mauvaise gestion fiscale et des comportements contraires à l’éthique.

Laura Kirby-McIntosh, la présidente de l’OAC, estime que beaucoup de parents se sont vus privés de services à cause de ce type de « conflits d’intérêts ».

Nous appelons le gouvernement Ford à être celui des gens de l’Ontario et mettre fin à ces conflits d’intérêts.

Laura Kirby-McIntosh, présidente de la Coalition ontarienne de l'autisme

Elle souhaite que les parents aient le choix de recevoir les fonds directement pour « choisir les services adaptés à leur enfant », plutôt que de devoir passer par des listes d’attente et être « dépendants » des fournisseurs régionaux.

Donnez-nous le choix, a-t-elle lancé en conférence de presse.

Une femme devant deux micros. Derrière elle, on trouve des drapeaux.

Laura Kirby-McIntosh, présidente de l'Ontario Autism coalition

Photo : Radio-Canada

Mme Kirby-McIntosh juge qu’il manque de transparence dans la gestion des fonds alloués pour aider les parents.

Nous ne savons pas quand notre fils pourra recevoir des soins, ni le type de services qu’il recevra, explique pour sa part Maria Galido, la mère d'un jeune atteint d'autisme.

Une femme

Maria Galido.

Photo : Radio-Canada

Tout comme la présidente de l’OAC, elle déplore le manque de transparence.

Laura Kirby-McIntosh croit que le problème pourrait être réglé si le financement était directement géré par le ministère des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires, plutôt que par les neuf fournisseurs régionaux de services.

Des consultations

Lisa MacLeod, ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires, affirme que son gouvernement travaille pour aider les familles.

La ministre MacLeod souligne avoir déjà alloué des fonds supplémentaires pour offrir plus de services, comme l’a promis le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario lors de la dernière campagne électorale, dit-elle.

Une femme

Lisa MacLeod, ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires.

Photo : Radio-Canada

Mme MacLeod affirme consulter les parents afin d’offrir de meilleurs services, conclut-elle.

Toronto

Politique provinciale