•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pearson, meilleur aéroport en Amérique du Nord

aéroport pearson vue des airs
L'aéroport Pearson vu des airs Photo: Radio-Canada / Francis Ferland
Radio-Canada

L'aéroport international Lester B. Pearson de Toronto a reçu le prix 2017 du meilleur aéroport en Amérique par le Conseil international des aéroports, qui en a pris la décision en septembre dernier.

Un texte de Jean-Philippe Nadeau

L'indice de qualité du service aéroportuaire du Conseil est le seul sondage du genre dans le monde qui évalue le niveau de satisfaction des passagers. Le sondage porte sur la qualité des services du moment où le voyageur entre dans l'aéroport jusqu'au moment où il monte à bord de son avion.

Cela inclut donc l'aide aux voyageurs au sujet de leur déplacement dans les aires d'enregistrement des bagages, les aires de restauration et les aires d'embarquement, ainsi que l'attente, le confort et l'atmosphère des aérogares.

On voit le p.-d.-g. de l'aéroport Pearson au côté du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau en train de tenir le trophée du Conseil international des aéroportsLe PDG de l'aéroport Pearson, Howard Eng, et le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau Photo : Radio-Canada / Ivan Arsovski

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a participé, lundi matin, à la remise de la récompense dans l'aire des arrivées des vols intérieurs. Ce qui est spécial dans ce prix, c'est qu'il est basé sur un sondage qui est fait la journée même où les passagers sont dans l'aéroport, alors ils ont l'occasion de constater le niveau de service, ils remplissent un questionnaire et c'est basé sur ça, c'est quand même quelque chose d'être le premier aéroport en Amérique du Nord.

On voit en gros plan le trophée du meilleur aéroport en Amérique pour l'année 2017.Le trophée du meilleur aéroport en Amérique que le CIA a décerné à l'administration Pearson Photo : Radio-Canada / Ivan Arsovski

Le ministre Garneau a laissé entendre que le nombre de passagers devrait continuer à augmenter à Pearson grâce notamment à la modernisation de la Loi fédérale sur les transports de 2017. Il y est entre autres question de compétitivité, ce qui a permis de faire baisser, selon lui, les prix au pays et de rendre les voyages par avion plus abordables.

L'aéroport Pearson dessert 47 millions de passagers par année; 49 000 employés y travaillent. Le PDG de l'aéroport, Howard Eng, a invité le ministre à revenir l'an prochain, parce qu'il se dit convaincu que le Conseil remettra le même prix à son entreprise pour la seconde année consécutive en 2019. M. Eng a remercié les employés de l'aéroport pour leur travail et leur dévouement sans lesquels il n'aurait pu recevoir une telle récompense.

On voit le premier directeur général de l'aéroport Pearson, Howard Eng, lors d'une mêlée avec la presse à l'aérogare 1.Le premier directeur général de l'aéroport Pearson, Howard Eng. Photo : Radio-Canada / Ivan Arsovski

M. Eng reconnaît néanmoins qu'il reste encore du travail à faire dans la qualité des services, notamment dans l'accueil des passagers en français, dans des aérogares où les annonces automatisées sont faites dans les deux langues officielles et où les affiches sont bilingues. Nous avons deux langues officielles dans ce pays, alors nous devons offrir des services en anglais et en français pour satisfaire tous les Canadiens avant de penser à ajouter éventuellement d'autres langues, explique-t-il à un journaliste anglophone.

M. Eng dit que son administration compte aussi recruter davantage de bénévoles et de préposés à l'accueil dans les guichets d'information. Difficile toutefois d'exiger des bénévoles qu'ils parlent une seconde langue. Le défi consiste à ne pas nous reposer sur nos lauriers, mais à toujours chercher à nous améliorer, conclut-il, en promettant aussi plus de sourires.

Tourisme

Économie