•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Coalition urgence port de Matane lance un appel à l’aide aux gouvernements

Le port de Matane, entrée du quai commercial
Le port de Matane, entrée du quai commercial Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une récente étude révèle que le quai commercial de Matane se détériore beaucoup plus rapidement que prévu. La Coalition urgence port de Matane craint qu'un jour, il doive être complètement fermé, en attendant les réparations prévues dans quelques années.

La coalition cite une nouvelle étude de Transports Canada selon laquelle la capacité portante du quai de Matane est réduite de moitié.

Actuellement, les camions ne peuvent plus circuler sur une partie du quai ce qui rend le transbordement laborieux. De plus, le nombre de sections condamnées est passé d'une à trois. 

Carte des zones restreintes

On voit une carte qui montre le port de Matane en vue aérienne. La carte présente certaines sections sur le quai qui sont désormais inutilisables.Vue aérienne du port de Matane. Les zones en rose sont condamnées et les zones en bleu sont inutilisables pour les camions. Photo : Radio-Canada

Le co-porte-parole de la Coalition urgence port de Matane, Jean Langelier, redoute une période de flottement entre la reconstruction du quai et la fin de sa vie utile prévue en 2022.

On voit un homme en veston devant une affiche où est inscrit: Coalition urgence port de Matane. Il donne une conférence de presse sur la durée de vie du quai de Matane. Jean Langelier, co-porte-parole de la Coalition urgence port de Matane Photo : Radio-Canada

On est dans un flou administratif où on ne sait pas qui va réparer le quai et qui va le reconstruire. Nous, on veut un plan de match clair du gouvernement du Canada pour la réfection du quai actuel d’ici à ce que le gouvernement du Québec reconstruise, précise M. Langelier.

Le quai matanais n'a plus que quatre ans de vie devant lui. Certains utilisateurs craignent que l'élaboration des plans et que l'exécution des travaux dépassent ce temps limite.

C'est un outil de développement économique qui génère 750 emplois directs et indirects alors nous, on est extrêmement concernés par la situation.

Jean Langelier, co-porte-parole de la Coalition urgence port de Matane

Inquiétude chez les entreprises

Les conséquences seraient nombreuses pour les entreprises qui l'utilisent, dont l'entreprise d'arrimage QSL.

Selon la directrice générale Bas-Saint-Laurent-Gaspésie de QSL, Marie-Lyne Morneau, la situation s'est grandement dégradée.

Présentement, il y a plusieurs types de cargos qui ne pourront pas être manutentionnés sur le quai de Matane avec l’information qu’on vient de recevoir, chose qui n’était pas le cas il y a six mois, ajoute-t-elle.

La réaction est semblable chez Les Barges de Matane, une entreprise qui offre un service de transport. Le président, Paul Gauthier, se dit très préoccupé.

Aussitôt qu’on a un dépassement de charge de 700 tonnes, on est obligé d’aller se charger au port commercial. Donc si on ne peut plus aller mettre les pieds là, étant donné que les camions n’y vont pas, ce n’est pas bon pour nous autres. Ça signifie une grosse perte d’argent, explique-t-il.

Radio-Canada a tenté de joindre Transports Canada et le ministère des Transports du Québec, mais ils n'ont pas retourné notre appel.

D'après les informations de Jean-François Deschênes et Marie-Jeanne Dubreuil

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Économie