•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De jeunes joueurs de soccer d'Ottawa tentent de faire leur place en France

Les joueurs de soccer Nathan Bouassali et Thomas Topping posent pour la caméra en compagnie de leur entraîneur Marc Kamdem
Nathan Bouassali (à gauche), en compagnie de Marc Kamdem, de High Performance Talent Pool et Thomas Topping Photo: Radio-Canada / Jonathan Jobin
Radio-Canada

La route du succès au soccer passe par la France pour trois jeunes joueurs d'Ottawa qui participent cette semaine à des essais dans l'Hexagone. Nathan Bouassali et Thomas Topping, des élèves de l'École secondaire catholique Franco-Cité, tenteront de montrer leur talent au Stade Olympique de Cholet, en compagnie de Yann Eby, un élève de l'École Samuel-Genest.

Un texte de Jonathan Jobin

Ces joueurs de soccer n'auront que quelques jours pour convaincre les dirigeants de l'équipe de 3e division qu'ils doivent avoir une chance. C'est vraiment excitant d'avoir l'opportunité de bien faire en France et peut-être même d'avoir un contrat professionnel, mentionne Thomas Topping, qui est gardien de but.

Je m'en vais là-bas pour voir la différence entre moi et les jeunes là bas. Je m'attends à être capable de jouer avec eux et d'être même meilleur qu'eux. Je veux que ce soit le début de ma carrière, si on veut, pour que je puisse aller plus loin, affirme de son côté Nathan Bouassali, qui joue à la position d'attaquant.

Les trois jeunes sont chapeautés par la compagnie High Performance Talent Pool, lancée par des entraîneurs d'Ottawa, pour permettre aux joueurs d'ici d'avoir une chance dans les ligues professionnelles.

 L'objectif est de faire la promotion des athlètes canadiens. Avec notre réseau et nos partenaires en Europe, on s'est dit que ce serait une bonne plateforme pour donner une opportunité aux jeunes d'atteindre ce rêve de devenir professionnel, souligne Marc Cyrille Kamdem, un entraîneur qui a fondé la compagnie avec un ami.

Les joueurs d'Ottawa ont été sélectionnés pour ces essais après des entraînements, cet été, en compagnie d'un agent français. Ils se sont distingués parmi une vingtaine de joueurs, qui avaient déjà été triés sur le volet. Je veux montrer ma finition dans la boîte. Je prends toutes mes chances pour marquer. Je suis aussi créatif en milieu de terrain. Je veux montrer tout ce que je peux faire pour voir où ça me mène, poursuit Bouassali, un jeune joueur de 16 ans.

Je pense que c'est bon pour les jeunes de savoir que c'est possible d'aller en France et d'avoir une chance, comme les Européens.

Thomas Topping, gardien de but de soccer
Le défenseur Jadon Vilfort dispute le ballon à Quincy Amarikwa, de l'Impact de MontréalLe défenseur Jadon Vilfort (à gauche) tente maintenant de faire sa place avec Sochaux, en 2e division française Photo : La Presse canadienne / Patrick Doyle

Les responsables de High Performance Talent Pool croient que l'Europe demeure encore le meilleur chemin pour les jeunes joueurs d'ici qui veulent accéder aux rangs professionnels. Ils soulignent que les débouchés sont encore rares au pays avec seulement cinq équipes, dont trois s'alignent en Major League Soccer.

Avec le nombre de jeunes qui pratiquent le sport, c'est presque impossible d'y accéder. La nouvelle ligue professionnelle canadienne va être un bon boost pour les jeunes, mais, pour l'instant, l'Europe est encore une solution viable pour eux. Ils doivent simplement y mettre le sérieux, ajoute Kamdem.

En plus de ces jeunes, High Performance Talent Pool s'occupe également de Jadon Vilfort. Le défenseur a joué un match avec le Fury cet été et tente actuellement de faire sa place avec Sochaux, équipe française de 2e division.

Ottawa-Gatineau

Soccer