•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 étudiantes du Cégep de Sainte-Foy suspendues pour propos racistes

Un téléphone mobile dans une main avec le logo de Snapchat sur le téléphone.
L'application Snapchat Photo: Radio-Canada

Quatre membres de l'équipe féminine de basketball des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy sont suspendues et devront effectuer des travaux communautaires en raison de propos islamophobes tenus sur les réseaux sociaux.

Un texte d’Alain Rochefort

Les quatre jeunes femmes sanctionnées apparaissent sur le site Snapchat dans une vidéo abondamment partagée depuis le 7 novembre.

Dans ce qui a toutes les apparences d’une mauvaise blague pour dénoncer le racisme, les joueuses tiennent des propos qui ont choqué plus d’un internaute.

Étudiantes suspendues pour propos racistes : le point avec Olivier Lemieux

Sous le ton de la moquerie, elles qualifient notamment les musulmans de « tous des terroristes » et associent « immigrants » et « esclavagisme ».

La vidéo a été filmée dans le vestiaire de l’équipe de basketball.

Propos racistes par des étudiantes : la réaction du Cégep de Sainte-Foy

Sanctions

Les quatre étudiantes ont été suspendues trois jours ouvrables dès que la direction du Cégep a « été mise au courant de l'existence de cette vidéo ». Elles seront interrogées par la direction avant leur retour en classe prévu pour mardi matin.

Elles devront effectuer 30 heures de travaux communautaires avec des étudiants immigrants du Cégep de Sainte-Foy et faire parvenir une lettre d’excuses à la direction de l'établissement ainsi qu'au Réseau du sport étudiant du Québec.

Toute l’équipe féminine de basketball de division 1 a été suspendue pour le match du 9 novembre dernier.

« La direction a été choquée par les messages inacceptables émis dans la vidéo et a immédiatement pris des mesures disciplinaires », souligne Mélisa Imedjdouben, porte-parole de la direction du Cégep de Sainte-Foy.

« Dans une perspective d’éducation, le Cégep de Sainte-Foy offrira un atelier de sensibilisation sur les réseaux sociaux, leur portée et leur impact », ajoute Mme Imedjdouben.

Une mauvaise blague

La mère d'une des joueuses impliquées – qui est de confession musulmane – s'indigne devant cette histoire « montée en épingle ».

Elle soutient qu'il s'agit d'une mauvaise blague. Selon ses dires, sa fille imitait quelqu'un qui a peur des immigrants et voulait dénoncer les préjugés qui circulent au sujet des nouveaux arrivants et des musulmans.

L’Association étudiante du Cégep de Sainte-Foy appuie pour sa part la décision de la direction du Cégep.

« Il est important pour nous que le Cégep soit un environnement accueillant, ouvert et respectueux. Ce sont des valeurs qui sont véhiculées non seulement par l’administration et le programme sportif des Dynamiques, mais également par l’Association étudiante », explique Noémie Veilleux, coordonnatrice aux affaires externes de l'Association étudiante du Cégep de Sainte-Foy.

Avec les informations d'Olivier Lemieux

Société