•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une truffe blanche d'Alba adjugée plus de 125 000 dollars en Italie

Une truffe blanche, déposée sur un coussin rouge, est mitraillée par les photographes.
Cette truffe blanche de 850 grammes s'est vendue 127 000 dollars en Italie. Photo: AFP/Getty Images / MARCO BERTORELLO
Agence France-Presse

Une truffe blanche de 850 grammes a été adjugée 127 000 dollars – soit près de 150 dollars le gramme – dimanche, à l'occasion de la dix-neuvième vente aux enchères mondiale organisée à Alba, près de Turin, rapporte l'Agence France-Presse (AFP).

La vente s'est déroulée en liaison avec Hong Kong, où se trouvait l'acquéreur de la truffe blanche. L'identité de ce dernier n'a pas été révélée.

« Le prix de cette truffe exceptionnelle ne correspond pas au prix du marché qui, cette année, tourne plutôt autour de [525 dollars] les 100 grammes », a expliqué à l'AFP une porte-parole de la vente.

« Ce qui explique cette enchère aussi élevée, c'est [non seulement] le fait que le bénéfice de la vente est destiné à des œuvres de bienfaisance, mais aussi la rareté de cette truffe de 850 grammes, car plus la truffe est grande, plus elle a de valeur », a-t-elle précisé.

Un champignon au parfum intense

Chaque année depuis 88 ans, la ville d'Alba, dans le Piémont, accueille pendant presque deux mois une grande foire dédiée à la truffe blanche au cours de laquelle se déroule la vente aux enchères. La truffe blanche d'Alba, qui se récolte du 21 septembre au 31 janvier, est extrêmement réputée.

« Elle est caractérisée par un parfum intense, qui évoque les rencontres romantiques, les bois, la nature; elle est très évocatrice », a expliqué à l'AFP Antonio Degiacomi, président du Centre national d'étude de la truffe.

La qualité au rendez-vous cette année

La récolte est excellente cette année – et ce, tant du côté de la qualité que de celui des quantités –, après une saison difficile, l'an dernier. « Cette saison est très positive parce qu'il y a eu des précipitations en juillet et en août ainsi que des orages, qui ont pu donner un bon apport d'eau. Et la truffe, comme on le sait, est un champignon hypogé; elle a donc besoin d'une saison de ce type », a souligné M. Degiacomi.

Conséquence de cette bonne récolte : les prix sont en baisse, pour le plus grand plaisir des restaurateurs et des gourmets. « L'année dernière, en raison de la sécheresse qui avait conduit à une faible récolte, on en était arrivé à [900-1000 dollars] les 100 grammes. Cette année, nous sommes partis à [375 dollars], et maintenant nous en sommes à près de [525 dollars] » pour des pépites pesant en moyenne 20 grammes, a indiqué M. Degiacomi.

Alimentation