•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Gaspésie se souvient

Vétéran devant l'hôtel de l'église.
Jour du Souvenir à Sainte-Anne-des-Monts Photo: Radio-Canada

Le jour du Souvenir a été souligné de bien des façons un peu partout en Gaspésie. À Sainte-Anne-des-Monts, 17 couronnes de fleurs ont été déposées au pied de l'autel de l'église, en souvenir de proches ou de camarades disparus.

Un texte de Jean-François Deschênes

Tous les gens dans la salle avaient leur raison de souligner ce jour spécial, le centième anniversaire de l’Armistice.

Parmi les participants, on comptait des descendants de militaires, des membres d'organisations comme Pêches et Océans, la Sûreté du Québec et la Légion royale canadienne et des cadets.

La cérémonie a laissé une grande place aux vétérans gaspésiens qui se sont d’ailleurs regroupés récemment sous le nom Gaspésie Vétérans UN-NATO.

Le président de l’organisation, Allen Tremblay, a des souvenirs encore douloureux de ses missions en ex-Yougoslavie, en Israël et en Syrie.

Il a dû se ressaisir pour ne pas se laisser emporter par les émotions lorsqu’il s'est mis à évoquer le souvenir de ses camarades. Il y a des visages qui me reviennent en tête, des visages de gens qu’on a perdus. Des visages d'amis qui [soit] sont décédés au combat, soit se sont enlevés la vie après la mission.

C’est important pour moi de prendre un peu de temps, au moins pour leur rendre hommage.

Allen Tremblay, vétéran
Allen Tremblay, à droite, fait le salut militaire après avoir déposé une gerbe de fleurs en souvenir de ses camarades.Allen Tremblay, à droite, fait le salut militaire après avoir déposé une gerbe de fleurs en souvenir de ses camarades. Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Pour le vétéran Jacques Bouchard, il est essentiel de se souvenir des anciens combattants morts, mais aussi de ceux qui sont de retour et qui vivent avec des souvenirs difficiles.

Il a une pensée spéciale pour le personnel médical. À mon sens, c’est le métier le plus difficile des Forces armées canadiennes, brancardiers, infirmiers, médecins, ceux qui ont à soigner les éclopés. Ces gens-là, on tend à les oublier parce qu’ils ne sont pas nécessairement décédés, mais ce sont des gens qui ont fait beaucoup.

Les gens du médical sont toujours pris avec les pires problèmes. Ils sont en arrière du front et on ne pense pas à eux autres.

Jacques Bouchard, vétéran
Un militaire dépose une gerbe de fleurs devant l'hôtel de l'église.Jour du Souvenir à Sainte-Anne-des-Monts Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le militaire en service originaire de Sainte-Anne-des-Monts, Benoit Duchesne-Tanguay, pense à ses camarades tous les jours.

J’ai perdu des amis proches, déployés, mais aussi au Canada. C’est toujours difficile de dire adieu à un ami que tu vois tous les jours. Que tu travailles avec, que tu ailles en exercice avec, c’est toujours difficile de dire adieu. Pour, moi c’est un être cher.

Des gerbes de fleurs sont déposées devant les bancs de l'église. Les gens sont assis derrière.Jour du Souvenir à Sainte-Anne-des-Monts Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Hommage rendu à Gaspé

Le jour du Souvenir a été souligné un peu partout en Gaspésie. Le maire de Gaspé, Daniel Côté, a pris le temps d’écrire ces mots sur Facebook.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Histoire