•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poutine ouvert au dialogue avec les États-Unis sur les missiles nucléaires

Vladimir Poutine, portant un manteau noir, tient un large parapluie au-dessus de sa tête.

Le président russe Vladimir Poutine lors du centenaire de l'Armistice à Paris

Photo : Getty Images / Benoit Tessier/AFP

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Vladimir Poutine a déclaré dimanche que la Russie souhaitait rétablir un dialogue complet avec les États-Unis sur le traité régissant les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) ratifié en 1988, rapportent les agences de presse russes.

Donald Trump a annoncé en octobre que les États-Unis se retiraient de ce traité conclu par le président Ronald Reagan et le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev en 1987.

Le président américain a justifié la décision de ce retrait en accusant la Russie de violer les termes de ce traité.

Cet accord prévoit le démantèlement par les États-Unis et la Russie d'une catégorie de missiles de croisière et de missiles balistiques d'une portée comprise entre 500 et 5500 km.

Ce traité avait mis fin à la crise dite des « euromissiles » provoquée par le déploiement en 1977 par les Soviétiques de missiles SS-20 à moyenne portée sur leur territoire.

En réponse, les Américains avaient mis en place, principalement en Allemagne de l'Ouest, des missiles Pershing II au début des années 1980.

Interrogé par la chaîne de télévision RT soutenue par le Kremlin, Vladimir Poutine a déclaré qu'il pourrait rencontrer Donald Trump en marge du Sommet du G20 en Argentine, ajoutent les agences de presse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !