•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coupe des quatre nations : le Canada se contente de l’argent

Les joueuses américaines soulèvent le trophée de la Coupe des quatre nations à Saskatoon, en Saskatchewan.

Les Américaines ont le numéro des Canadiennes en hockey féminin, avec une huitième victoire de suite lors d'un match pour la médaille d'or.

Photo : Photo tirée de Twitter/HC_Feminin

Radio-Canada

Pour une quatrième année de suite, les États-Unis ont remporté la médaille d'or à la Coupe des quatre nations, en s'imposant par la marque de 5 à 2, samedi soir à Saskatoon, contre le Canada qui doit une fois de plus se contenter de l'argent.

Un texte de Charles Lalande

Hilary Knight, Brianna Decker, Dani Cameranesi et Kendall Coyne Schofield ont sonné la charge pour les Américaines avec une récolte de deux points chacune.

Du côté des Canadiennes, la réplique est venue de Laura Fortino et de Jaime Bourbonnais.

« C’est toujours un immense honneur de jouer pour son pays, a dit Bourbonnais. Les États-Unis forment une excellente équipe. Nous ne devons prendre aucune présence à la légère contre elles. Je vais apprendre de cette expérience et faire ce qu’il faut pour exceller à l’avenir. »

Un moment clé dans le match s’est produit alors que les États-Unis menaient 2 à 1. Mélodie Daoust, la joueuse par excellence des Jeux olympiques de Pyeongchang, a cogné à la porte du filet adverse, mais la gardienne Alex Rigsby a fait l’arrêt.

Le jeu s’est transporté à l’autre bout de la patinoire et Decker a doublé l’avance des siennes. 24 secondes plus tard, Knight a inscrit son deuxième de la soirée pour faire 4 à 1. Après cela, les Américaines n’ont plus jamais regardé derrière.

La gardienne Shannon Szabados a été retirée de la rencontre après avoir accordé cinq buts sur 23 lancers. Elle a été remplacée par Emerance Maschmeyer.

Les joueuses de l’entraîneur-chef américain Bob Corkum ont réduit au silence les trois meilleures pointeuses canadiennes, en l'occurrence Rebecca Johnston, Mélodie Daoust et la capitaine Marie-Philip Poulin.

Cette dernière croit que le « manque d'effort » a eu raison de son équipe : « C'est sûr que c'est très frustrant. On veut toujours gagner, surtout quand on est ici au Canada. Je pense que ça va être [une bonne occasion] de se regarder dans le miroir et de prendre un pas de recul car il manquait un petit peu d'effort ce soir. »

« Nous avons bien géré les choses en première période, mais elles ont marqué en début de rencontre et nous n’avons pas assez généré d’occasions dans leur zone », a expliqué l’entraîneur-chef canadien Perry Pearn.

La joueuse canadienne Sarah Nurse tente de passer la rondelle à une coéquipière lors d'un match contre les États-Unis.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sarah Nurse et le Canada ont perdu 5 à 2 contre les États-Unis en finale.

Photo : Photo tirée de Twitter/HC_Feminin

Domination américaine

Depuis la victoire des Canadiennes en finale des Jeux olympiques de Sotchi de 2014, les États-Unis dominent outrageusement la scène du hockey féminin.

Elles ont terminé sur la plus haute marche du podium en remportant leurs huit dernières finales contre l’unifolié dans les différentes compétitions internationales, soit la Coupe des quatre nations, le Championnat du monde et les J.O. de Pyeongchang.

Est-ce que toutes ces défaites commencent à jouer dans la tête des Canadiennes ? « Je ne te dirais pas que ça nous joue dans la tête, a répondu Mélodie Daoust. Chaque fois qu'on les affronte, on sait que ce sera difficile alors il faut jouer notre meilleur match. Malheureusement, ce n'est pas ça qui est arrivé ce soir [samedi]. C'est vraiment important pour nous de juste penser au futur. »

Le Canada tentera de renverser la vapeur au mois d’avril lors du prochain mondial.

Le bronze à la Finlande

En après-midi, la Finlande a remporté le match pour l'obtention de la médaille de bronze par la marque de 4 à 2 contre la Suède à la Coupe des quatre nations.

Il s’agit d’une quatrième troisième place en autant d’années pour les Finlandaises.

Tout avait pourtant bien commencé pour la Suède, qui avait pris l'avance par deux fois, portant le pointage à 1 à 0, puis 2 à 1, grâce aux filets de l’attaquante Pernilla Winberg.

La capitaine finlandaise Jenni Hiirikoski a guidé les siennes sur le chemin de la victoire en étant la première de son équipe à marquer.

Lors d’un avantage numérique en début de troisième période, la capitaine s'est faufilée vers la gardienne suédoise et a tiré, permettant à sa coéquipière Sanni Hakala de niveler le pointage en profitant du retour de la rondelle.

Quelques minutes plus tard, Annina Rajahuhta et Petra Nieminen ont fait vibrer les cordages 2 fois en l'espace de 29 secondes pour permettre aux Finlandaises de consolider leur victoire.

La gardienne suédoise Maria Omberg a bloqué la rondelle 30 fois sur 34. À l’autre bout, Noora Räty a cédé 2 fois sur 33 tirs.

Saskatchewan

Hockey féminin