•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Explosions de Sherwood Park : l’auteur présumé détenait aussi plusieurs armes

Le jeune homme pose pour une photo professionnelle vêtu d'un veston.
Le seul suspect lié aux déflagrations dans un stationnement de Sherwood Park, Kane Kosolowsky, a été retrouvé blessé par balle dans son véhicule. Photo: Facebook

L'auteur présumé des explosions survenues dans le stationnement d'un centre communautaire de Sherwood avait plusieurs armes à feu dans son véhicule, explique la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Les policiers indiquent avoir trouvé plus de cinq armes à feu dûment enregistrées, dont des fusils de chasse et des armes de poing, dans le véhicule de l’auteur présumé, Kane Kosolowsky.

L’enquête n’a toutefois pas encore permis de déterminer le motif de la première déflagration ni ce que le suspect comptait faire avec les armes, précise le surintendant Dave Kalist, de la GRC.

Il ajoute que les intentions nébuleuses du jeune homme de 21 ans pourraient demeurer un mystère à jamais.

Réaction en chaîne

Deux explosions sont survenues le soir du 6 novembre. La première, intentionnelle, selon la GRC, a endommagé neuf véhicules, tout en enflammant le réservoir d’essence de l’un deux, ce qui a entraîné la seconde explosion.

Après la première déflagration, Kane Kosolowsky s’est rendu à son véhicule et s’est blessé avec une arme à feu. Il est mort à l’hôpital un peu plus tard.

Les équipes tactiques et spécialisées en explosifs de la GRC ont passé trois jours à fouiller les environs à la recherche d’autres explosifs, mais n’ont rien trouvé.

L’enquête se poursuit afin de déterminer quel type d’explosifs a été utilisé. La police n’est toutefois à la recherche d’aucun autre suspect.

Alberta

Crimes et délits