•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Police de Saskatoon: un questionnaire en ligne sur l’entreposage sécuritaire des armes

Des armes d'assaut et de poing.
Plusieurs citoyens ignorent comment entreposer leurs armes à feu Photo: iStock

La police de Saskatoon utilisera un questionnaire sur les réseaux sociaux pour sensibiliser la population à l'entreposage sécuritaire des armes à feu et éviter qu'un incident tel la mort de Jordan Lafond se reproduise.

L’enquête du coroner concernant le décès du jeune homme de 22 ans recommandait que la police de Saskatoon en fasse davantage afin que la population sache comment entreposer de façon sécuritaire les armes à feu.

La journée de questions-réponses sur les réseaux sociaux est prévue en 2019.

Le chef de la police Mitch Yuzdepski souligne que son corps policier a tenu une journée de conversation similaire sur les médias sociaux au sujet de la légalisation de la marijuana et que ce fût un succès.

« Les voleurs ignoraient qu’il y avait des armes dans le véhicule »

Jordan Lafond a perdu la vie à la suite d’une course-poursuite avec la police en 2016.

Selon le rapport du coroner, la présence d'armes à feu dans le véhicule volé a été un facteur qui a augmenté la tension lors de l'arrestation du jeune homme.

Le jeune autochtone, un bébé dans les bras, sourit à la caméra.Jordan Lafond, 21 ans, est mort alors qu'il était sous la supervision du service de police de Saskatoon. Photo : Charmaine Dreaver

Un pathologiste n’a pu déterminer si l’utilisation de la force a contribué au décès de Jordan Lafond.

La couronne a affirmé que Jordan Lafond et un autre homme ignoraient que le véhicule volé contenait des armes à feu et des munitions.

Selon un rapport du Bureau des commissaires de la police, les armes à feu et les munitions avaient été laissées dans le véhicule par son propriétaire qui devait partir à la chasse le lendemain.

La police de Saskatoon souhaite également tenir une amnistie pour les armes non enregistrées en 2019. Le printemps dernier, 122 armes à feu ont été rendues à la police de cette façon.

Saskatchewan

Armes à feu