•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rappeur Ice Cube s'en prend à Donald Trump

Ice Cube rappe sur scène, vêtu d'une chemise noire et arborant une casquette.

À 49 ans, le rappeur Ice Cube est toujours aussi incisif.

Photo : big3/getty images / Al Bello

Radio-Canada

Le célèbre Ice Cube, un pionnier du gangsta rap à la plume bien trempée, a sorti un nouveau morceau vendredi dans lequel il s'en prend à Donald Trump, cible préférée des rappeurs américains.

Le morceau intitulé Arrest the President (Arrêtez le président) ne nomme pas directement Donald Trump, mais le doute n'est pas permis. « Arrêtez le président, vous avez les preuves, rappe-t-il, il fait partie des renseignements russes. »

« Est-ce que vous saviez que le nouveau blanc était orange? », continue-t-il, en faisant référence au teint souvent moqué de Trump ainsi qu'à la série télévisée Orange Is the New Black. Le morceau est un extrait du nouvel album d'Ice Cube, Everythang's Corrupt, qui sortira le 7 décembre prochain.

Pionnier du gangsta rap en tant que membre du groupe N.W.A à la fin des années 1980, l'artiste de 49 ans, habitué des polémiques, a toujours véhiculé des messages sociétaux et politiques dans ses morceaux. Avant les élections de mi-mandat du 6 novembre, il avait notamment appelé ses admirateurs à exercer leur droit de vote.

Le natif de Los Angeles se joint à la longue liste de rappeurs, de Jay-Z à Eminem, qui critiquent avec véhémence le président républicain et sa politique. Un autre grand nom du gangsta rap, Snoop Dogg, ami de longue date d'Ice Cube, s'est filmé cette semaine devant la Maison-Blanche, fumant un joint et insultant le président.

Musique

Arts