•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marc Dumont, du Conseil scolaire Centre-Est, fait l'objet d'une enquête

Marc Dumont, assis sur un banc intérieur, sourit à la caméra.

Le registraire du ministère de l'Éducation en Alberta se chargera de l'enquête dont Marc Dumont fait l'objet.

Photo : Gracieuseté du CSCE

Radio-Canada

Le directeur du Conseil scolaire Centre-Est de l'Alberta, Marc Dumont, fait l'objet d'une enquête « extrêmement confidentielle », indique le directeur par intérim, Henri Lemire.

L'enquête a été déclenchée parce qu'il y a des parents, des employés et des élèves qui ont porté plainte, mais je n'ai pas accès aux détails de ces plaintes.

Henri Lemire, directeur par intérim du Conseil scolaire Centre-Est de l'Alberta

Le ministre albertain de l'Éducation, David Eggen, a également confirmé jeudi que M. Dumont fait l'objet d'une enquête. Il n'a cependant pas été en mesure d'en fournir les précisions, réitérant qu'il s'agit d'une « question de ressources humaines ».

Le silence risque de perdurer encore plusieurs semaines puisque selon Henri Lemire, l'enquête, sous la gouverne du bureau du registraire du ministère de l'Éducation, devrait se terminer à la fin décembre.

Henri Lemire remplacera Marc Dumont pour une durée indéterminée.

Questions sans réponse

Cette enquête touchant le Conseil scolaire Centre-Est vient s'ajouter à l'absence du directeur de l'École du Sommet, dans la ville de Saint-Paul, depuis le 19 mars.

Cette deuxième situation problématique au conseil scolaire incite le député conservateur de la région, David Hanson, à exiger plus de transparence de la part du gouvernement provincial.

« Les parents ont le droit de savoir ce qui se passe. Je ne comprends rien de tous ces secrets », lance-t-il.

Alberta

Éducation