•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous devriez avoir vos pneus d'hiver depuis le 5 novembre, selon CAA-Québec

Un garagiste travaille sur des pneus.

Un garagiste prépare les pneus qui seront fixés à une automobile.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Radio-Canada

Le 15 décembre, la date limite actuelle fixée par le gouvernement pour la pose des pneus d'hiver sur les automobiles, est une date irréaliste, selon CAA-Québec. L'organisme affirme que la date idéale de changement de pneus serait dès le début du mois de novembre pour les automobilistes de l'Estrie.

L'an prochain, la date limite pour chausser son automobile de pneus d'hiver sera fixée au 1er décembre par le gouvernement du Québec.

Or, selon CAA-Québec, les Estriens devraient passer chez le garagiste avant le 5 novembre, une date qui diffère selon les régions du Québec. L'organisme a pris en compte des données météorologiques pour fixer une date qu'il considère comme réaliste pour changer les pneus et, selon lui, un véhicule sur quatre est actuellement mal chaussé à la veille de la première bordée de neige attendue la semaine prochaine dans la région.

Pour Annie Gauthier, porte-parole chez CAA-Québec, le fait de poser ses pneus d'hiver un peu plus tôt qu'à l'habitude n'est pas problématique.

Il y en a plusieurs encore aujourd'hui qui croient que d'installer des pneus d'hiver sur la voiture alors qu'il n'y a pas de neige ou de glace, ça va contribuer à user prématurément le pneu alors que c'est faux, que c'est un mythe, insiste Mme Gauthier.

Annie Gauthier, porte-parole chez CAA-Québec.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Annie Gauthier, porte-parole chez CAA-Québec.

Photo : Radio-Canada

Ce qui va user un pneu d'hiver, ce sont les très grandes chaleurs et quand je parle de grandes chaleurs, je fais référence à celles qu'on vit en été au-dessus de 20 ou de 30 degrés, ajoute-t-elle.

Les pneus d'été deviennent quant à eux rigides et perdent de leur adhérence dès que la température descend sous les sept degrés.

Les aumobilistes qui désirent changer leurs pneus doivent cependant fair preuve de patience puisque les garagistes se disent débordés depuis déjà quelques semaines. Le temps d'attente varie d'une semaine à trois semaines dans certains garages visités par Radio-Canada Estrie vendredi, notamment en raison du manque d'employés pour accomplir tout le travail.

Dans tous les domaines, on dirait que la main-d'oeuvre pour le travail manuel est en voie de disparition, mentionne Luc Brochu de chez Pneus Wellington.

On aurait aimé avoir plus de gens, mais avec le contexte d'aujourd'hui, on manque beaucoup de main-d'oeuvre, donc on a engagé tous les gens qu'on a pu trouver, mais on aurait pu en avoir une dizaine de plus sans aucun refus, mentionne Samuel Veilleux, qui travaille quant à lui chez Pneus Robert Bernard.

Rappelons qu'une quinzaine de centimètres de neige sont attendus mardi prochain dans plusieurs secteurs, avec un mercure sous le point de congélation. L'an prochain, la date pour la pose obligatoire des pneus d'hiver sera devancée au 1er décembre au lieu du 15 comme c'est le cas actuellement.



Estrie

Conditions météorologiques