•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté fransaskoise cherche de nouveaux immigrants

Ronald Labrecque.

Ronald Labrecque ira vanter les mérites de la Saskatchewan francophone à Paris et à Bruxelles cette semaine.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le directeur général de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), Ronald Labrecque, fait partie de la délégation fransaskoise au forum Destination Canada, un salon consacré à l'immigration, qui se tient à Paris et à Bruxelles cette semaine.

Selon M. Labrecque, il est important pour la communauté fransaskoise d'accueillir de nouveaux immigrants. La population francophone de la Saskatchewan ne se renouvelle pas assez vite pour l’ACF. En plus des immigrants canadiens, il tient à faire la promotion de la Saskatchewan en français auprès des étrangers.

« On cherche des gens qui voudraient vivre ici et élargir l’espace francophone en Saskatchewan », remarque-t-il.

Paris et Bruxelles sont des destinations de choix, car ce sont deux capitales européennes francophones avec un fort rayonnement sur le reste de la francophonie, notamment l’Afrique.

La mission de Ronald Labrecque au salon Destination Canada est « d’intéresser les gens à regarder de nouveau la Saskatchewan ».

Cette année, il souhaite mettre en lumière les possibilités d’installation malgré la situation de l’emploi dans la province : « Cette année, le marché du travail a ralenti un peu, alors il y a moins de gens qui font le choix de la Saskatchewan. »

Il y a plusieurs postes à pourvoir ici en Saskatchewan.

Ronald Labrecque, directeur général de l’ACF

De manière générale, Ronald Labrecque trouve que la présence de représentants de la Fransaskoisie est importante. Chaque année, il constate que de nombreux immigrants viennent s’installer en Saskatchewan après avoir obtenu de l’information au salon Destination Canada.

« Ces nouveaux immigrants restent. Alors, pour nous c’est un gage que ça fonctionne », se réjouit-il.

Il nuance toutefois les résultats, car il faut parfois des années avant que les nouveaux immigrants ne décident de déménager pour s'installer ici.

Pour le directeur général de l’ACF, c’est « l'impact de la sensibilisation » à la Saskatchewan qui fait son travail à plus long terme. « Ça prend parfois que cette idée-là mûrisse dans la tête des gens », affirme-t-il.

En moyenne, les représentants de l’ACF rencontrent 2400 personnes à Paris et entre 800 et 900 personnes à Bruxelles.

Destination Canada est un salon qui fait la promotion de l’immigration en français au Canada, à destination des autres provinces que le Québec. Ce forum se tient du 13 au 15 novembre à Paris, puis le 17 novembre à Bruxelles.

Saskatchewan

Francophonie