•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Virage économique pour le tourisme canadien

Un touriste observe la mer du haut de Cap-Gaspé assis sur une chaise rouge.
Le cap Gaspé, situé dans le parc national de Forillon, en Gaspésie Photo: Radio-Canada / Luc Paradis
Radio-Canada

Après un passage tumultueux au Patrimoine, Mélanie Joly s'était réjouie d'hériter d'un ministère qu'elle qualifiait « d'économique » lors de sa nomination au Tourisme après le dernier remaniement ministériel. Quatre mois plus tard, la ministre pose un premier geste en vue de développer une toute nouvelle stratégie touristique en créant un comité consultatif sur la création d'emplois et le tourisme.

Un texte de Mathieu Gohier

Si le secteur se porte bien au pays avec plus de 20 millions de visiteurs en 2017, un chiffre en hausse constante depuis cinq ans, le gouvernement canadien estime qu'il pourrait attirer encore davantage de touristes étrangers. C'est pourquoi Mélanie Joly a nommé, lundi, Frank McKenna à la tête d'un comité chargé de trouver des façons de faire croître le secteur et créer des emplois dans toutes les régions du Canada.

Pour y arriver, l'ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick sera entouré de représentants de plusieurs horizons, notamment l'ancien ministre québécois Raymond Bachand, l'homme d'affaires et conseiller Dominic Barton ou encore Katie Taylor, ancienne PDG de la chaîne d'hôtels Four Seasons.

Photo d'une femme en tailleur bleue devant les chutes NiagaraLa ministre fédérale du Tourisme, Mélanie Joly, à Niagara Falls, lundi matin. Photo : Radio-Canada

« L'industrie touristique mondiale vaut 8000 milliards de dollars, elle est en croissance de 4 % par année, plusieurs pays se battent pour aller chercher les touristes partout à travers le monde pour créer des emplois, le Canada doit être en mesure de compétitionner pour aller chercher sa part du marché », explique en entrevue Mélanie Joly.

Le tourisme en bref au Canada en 2017

  • 20 794 100 touristes internationaux
  • 1,8 million d'emplois reliés au secteur
  • 2,06 % du PIB

Ce groupe disposera somme toute de peu de temps pour accoucher d'une nouvelle stratégie touristique nationale. Il doit déposer un rapport en décembre, fruit d'une tournée canadienne auprès des acteurs du milieu. La ministre Joly veut ensuite lancer dès le printemps 2019 une nouvelle stratégie fédérale du tourisme.

« Le temps est restreint, en effet, mais on pense être en mesure de développer une bonne stratégie à court, moyen et long terme. On est réaliste dans la façon dont on aborde notre stratégie » assure la ministre.

Cette initiative n'est pas accompagnée pour l'instant de nouveaux budgets, mais Mélanie Joly souligne que son gouvernement a déjà réinvesti dans Destination Canada, un organisme chargé de faire la promotion du pays à l'étranger.

Créer des emplois à l'ère d'une pénurie de main-d'oeuvre

L'un des objectifs avoués de cette nouvelle stratégie touristique est de créer de nouveaux emplois dans toutes les régions du pays. Mais comment développer l'emploi alors que plusieurs employeurs ont déjà du mal à recruter du personnel? La ministre admet qu'il s'agit d'un défi.

« J'ai eu l'occasion de rencontrer plusieurs PME, j'ai rencontré des membres de syndicat, j'ai eu aussi de bonnes conversations avec ma collègue ministre de l'Emploi. On est intéressés à trouver des solutions, mais je dois continuer à avoir ces conversations », soutient-elle.

Mélanie Joly rappelle que plusieurs emplois dans le domaine touristique sont saisonniers et dit souhaiter prolonger la saison touristique dans les différentes régions du pays.

Politique fédérale

Politique