•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des astuces pour l’intégration des nouveaux arrivants au Manitoba

Collage avec trois portraits d'hommes noirs qui sourient, celui du milieu étant plus jeune que les deux autres.
Cyprien Seguin, de la Côte d'Ivoire, Yavan Lubanda, de la République démocratique du Congo, et Julius Mugeme, de l'Ouganda. Photo: Radio-Canada / Sandra Poirier
Radio-Canada

À l'occasion de la Semaine nationale de l'immigration francophone, Radio-Canada a demandé à trois immigrants de langue française les conseils qu'ils donneraient aux nouveaux arrivants pour faciliter leur intégration au Manitoba.

« Quand tu quittes une nation pour aller dans une autre, il y a des défis à relever », souligne Cyprien Seguin, un Ivoirien qui habite au Manitoba depuis 2016. Si la première chose à faire est de « se préparer mentalement » à les affronter, selon lui, il est possible de se faciliter la vie en mettant certains conseils en pratique.

Apprendre l’anglais

« Devenir bilingue, ça te permettra de gagner un bon boulot et de voyager à travers tout le Canada », affirme Cyprien Seguin.

L’anglais est également mentionné par Yavan Lubanda, originaire de la République démocratique du Congo. Il se souvient qu’il était très gêné de parler aux autres en arrivant au Manitoba, en 2015.

« Tu arrives dans une province où tu ne connais personne », raconte cet étudiant de l’Université de Saint-Boniface. Pratiquer son anglais lui a permis de se sentir progressivement plus à l’aise pour interagir avec de plus en plus de gens.

Sortir de sa zone de confort

Sortir de chez soi pour parler aux autres, ce n’est pas toujours facile dans une province où les températures peuvent descendre jusqu’à moins 30 degrés C. Alors, tant qu’à vivre des hivers rudes, autant profiter des activités qu’ils permettent, dit en riant Yavan Lubanda, qui aimerait apprendre à patiner.

La culture manitobaine est une culture vraiment ouverte.

Yavan Lubanda

Pour Julius Mugeme, pratiquer des activités est essentiel pour s'intégrer dans la communauté. Cet Ougandais arrivé en juin 2016 met les nouveaux arrivants en garde contre la tentation de ne quitter sa maison que pour aller travailler ou faire des courses.

S’inscrire dans un club de sport et passer du temps à l’extérieur, c’est certes « sortir de sa zone de confort », mais cela permet « d'aller rencontrer les Manitobains », souligne M. Mugeme.

Il ne faut pas craindre de se montrer ouvert. « Les gens sont accueillants, les gens sont ouverts et il y a plusieurs opportunités au Manitoba », affirme-t-il.

Manitoba

Francophonie