•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une détenue s'évade du pavillon de ressourcement où était Terri-Lynne McClintic

Vue aérienne du pavillon de ressourcement.

Le pavillon de ressourcement Okimaw Ohci s'est récemment trouvé au coeur d'une controverse.

Photo : SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA

Radio-Canada

Joely Lambourn s'est échappée du pavillon de ressourcement à sécurité minimale Okimaw Ohci, situé près de Maple Creek, en Saskatchewan, selon le Service correctionnel du Canada. Les autorités indiquent que cette dernière manquait à l'appel lors du dénombrement de l'après-midi.

Il s'agit du même pavillon de ressourcement où était détenue Terri-Lynne McClintic dont la présence a suscité de nombreux débats. Celle qui a été condamnée pour meurtre se trouve maintenant dans une prison à Edmonton.

Le Service correctionnel du Canada a communiqué avec le détachement de Maple Creek de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC), et un mandat d’arrestation a été lancé contre Joely Lambourn.

Cette dernière purge actuellement une peine de deux ans et six mois pour conduite dangereuse d'un véhicule à moteur ayant causé la mort.

Photo portrait de Joely Lambourn.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Joely Lambourn s'est évadée vendredi.

Photo : Service correctionnel Canada

Joely Lambourn, âgée de 45 ans, mesure 1,57 m et pèse 57 kg. Les autorités précisent qu'elle a le teint pâle, les yeux bruns et les cheveux bruns.

Le Service correctionnel du Canada dit qu'il procédera à une enquête sur les circonstances entourant cet incident.

Un centre au coeur d'une controverse

Terri-Lynne McClintic, condamnée pour le meurtre et le viol de la petite Victoria Stafford, a été transférée dans ce centre de ressourcement alors qu'elle se trouvait dans une prison à sécurité maximale.

Le transfert de Mme McClintic vers le centre de ressourcement, un établissement à sécurité minimale, a provoqué l’indignation publique, des manifestations en Ontario comme en Saskatchewan et un débat politique conflictuel.

L'établissement où elle est détenue présentement est un centre pénitentiaire pour femmes d'Edmonton, un établissement à plusieurs niveaux comportant des ailes de sécurité minimale, moyenne et maximale.

Saskatchewan

Crimes et délits