•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La prison pour avoir caché la mort de sa conjointe

Malcolm Tremblay au palais de justice de Québec le 9 novembre 2018
Malcolm Tremblay a été condamné vendredi à une année de prison pour avoir caché aux autorités la mort de sa conjointe qui était enceinte. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Malcolm Tremblay est condamné à une année de prison pour avoir caché aux autorités la mort de sa conjointe qui était enceinte.

Un texte de Yannick Bergeron

Le juge Christian Boulet rejette ainsi la proposition de l'homme de 53 ans qui espérait s'en tirer avec une absolution et des travaux communautaires, après avoir plaidé coupable à une accusation d'entrave à la justice.

Le magistrat retient que Tremblay a menti pendant des mois, avant de finalement conduire la police au cadavre de Catherine Racine-Ouellet à Lac-Beauport, en novembre 2016.

Le corps de la jeune femme de 26 ans se trouvait sous un amas de pierres, près d'un chalet isolé, sans eau courante.

La femme s'y était cachée avec la complicité de Malcolm Tremblay.

Selon les aveux de Tremblay, il avait retrouvé sa conjointe morte au mois de mai.

Il s'était alors rendu au chalet après avoir reçu un appel de la femme qui disait être souffrante.

À son arrivée sur place, entre 15 et 30 minutes plus tard, il avait retrouvé le corps de la femme de 26 ans à côté de l'enfant, qui lui a survécu.

Il avait ensuite disposé du corps de la femme sous un amoncellement de pierres, près du chalet.

Une autopsie n'a pas permis d'identifier la cause du décès, mais certaines constatations venaient appuyer la thèse du décès lors de l'accouchement.

Pendant la lecture du jugement sur sa peine, Tremblay a montré plusieurs signes d'anxiété, en respirant fort et en se grattant constamment.

Un agent de probation qui a évalué Tremblay à la demande de la Cour a constaté qu'il « représente une certaine marginalité dans son rapport au monde qui l'entoure ».

La poursuite réclamait jusqu'à 24 mois de prison contre Tremblay qui exploite un laboratoire d'orthèses et prothèses orthopédiques.

En plus de la peine de 12 mois, le juge Boulet impose une probation de 2 ans à Malcolm Tremblay.

Québec

Procès et poursuites