•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vague de cambriolages : des résidents de Barrhaven veulent une plus grande présence policière

Un porte de maison dont le cadre a été défoncé.
Stephanie Faucher a constaté que sa porte avait été défoncée par des cambrioleurs. Photo: Gracieuseté de Stephanie Faucher
CBC

Le quartier de Barrhaven dans l'ouest d'Ottawa a été le théâtre de dizaines d'entrées par effraction et de vols cet automne, selon le Service de police d'Ottawa (SPO). Des résidents du secteur demandent maintenant une présence policière plus accrue.

Selon le SPO, 20 cas d’entrées par effraction ont été recensés en septembre. En octobre et en novembre, les policiers en ont enregistré environ 25 dans l’ouest de la ville.

Stephanie Faucher est l’une des nombreuses victimes de ces cambriolages. Après être allée chercher son fils à l’école, la mère de famille a constaté que sa porte avait été enfoncée et que bon nombre de ses biens s’étaient envolés. Mme Faucher réclame désormais une présence policière plus marquée dans son voisinage.

J’ai d’abord été prise de panique parce que j’avais mon fils de quatre ans avec moi, a relaté Mme Faucher. Les cambrioleurs lui ont dérobé son téléviseur, son système de jeux vidéo et de l’argent liquide.

On pense être en sécurité à Barrhaven, alors de savoir que quelqu’un peut entrer chez vous en plein jour, ça m’a fait peur. Je n’ai pas dormi de la nuit ce jour-là, se remémore-t-elle en ajoutant que son fils a lui aussi été ébranlé par les événements.

Les policiers ont affirmé avoir lancé une enquête le 19 octobre dernier sur une série d’entrées par effraction dans les secteurs de Kanata, Stittsville et Barrhaven.

Le SPO a aussi identifié un véhicule suspect qui pourrait être lié aux cambriolages et demande l’aide du public pour le retrouver. Il s’agirait d’un VUS de marque Mazda ou Infiniti noir immatriculé CAMB974 ou CENN945.

La conseillère du quartier, Jan Harder, tiendra une rencontre communautaire le 19 novembre prochain au club de golf Cedarhill pour faire le point sur la situation.

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits