•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donald Trump aurait directement coordonné l’achat du silence de certaines femmes

Donald Trump gesticule lors d'un point de presse sur la pelouse de la Maison-Blanche, à Washington.
Selon le « Wall Street Journal », le président américain Donald Trump aurait été directement impliqué dans des tractations visant à acheter le silence de femmes pendant la campagne électorale de 2016. Photo: Getty Images / Nicholas Kamm/AFP
Radio-Canada

Alors qu'il était candidat à l'élection présidentielle, Donald Trump a directement coordonné le versement de sommes d'argent pour acheter le silence de femmes qui prétendent avoir eu des relations sexuelles avec lui, selon ce que rapporte vendredi le Wall Street Journal (WSJ).

Ces révélations sont appuyées par des documents judiciaires ainsi que par des témoignages de plusieurs dizaines de personnes au fait des évènements.

Voilà maintenant deux ans que le président Trump et ses avocats soutiennent que rien de tout cela est vrai, mais le reportage du WSJ place Donald Trump au centre de transactions qui violent clairement les lois sur le financement des campagnes électorales.

Le quotidien américain indique que des procureurs fédéraux de Manhattan ont compilé des preuves démontrant l’implication directe de M. Trump dans des tractations visant à réduire au silence plusieurs femmes, dont l'actrice pornographique Stormy Daniels, qui allèguent avoir eu des relations sexuelles avec lui.

Le reportage évoque notamment sa participation à des conférences téléphoniques ou encore sa présence lors de rencontres avec son ancien avocat, Michael Cohen.

M. Cohen collabore maintenant à l’enquête du procureur spécial Robert Mueller sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle, en plus d'avoir plaidé coupable à huit chefs d’accusation en août dernier.

Avec les informations de Wall Street Journal

Politique américaine

International