•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cercle de feu : incertitudes à propos du processus de consultation

Le Cercle de feu est situé à environ 540 km au nord de Thunder Bay et à environ 240 km à l'ouest de la baie James.
Le Cercle de feu est situé à environ 540 km au nord de Thunder Bay. Photo: Noront Resources

Bob Rae, le négociateur représentant les chefs des Premières Nations de Matawa dans le dossier du projet minier du Cercle de feu, affirme que les communautés attendent une réponse du gouvernement de l'Ontario concernant la suite des négociations.

Cette déclaration survient alors que le financement pour une série d’initiatives dans le cadre de l’entente-cadre régionale entre l’Ontario et neuf Premières Nations est épuisé depuis la fin octobre.

L’argent provenant de la province était entre autres utilisé pour financer les consultations auprès des communautés autochtones et des évaluations environnementales, explique l’ancien premier ministre de l’Ontario.

Bob Rae a été premier ministre néo-démocrate de l'Ontario, député libéral fédéral et chef intérimaire du Parti libéral du Canada.
Selon Bob Rae, les Premières Nations sont prêtes à s'asseoir avec la province et le gouvernement fédéral lorsque que ceux-ci seront prêts à répondre. Photo : Radio-Canada

Nous sommes prêts à poursuivre les discussions à propos des éléments clés de l’entente-cadre régionale, affirme M. Rae.

Le gouvernement Ford a offert peu de commentaires concernant les négociations avec le conseil de Matawa depuis son arrivée au pouvoir en juin.

L'attaché de presse du ministre des Affaires autochtones Greg Rickford a déclaré mercredi qu’il n'y avait pas de nouvelles informations, mais que cela ne devrait pas tarder.

Greg Rickford candidat PC Ontario Kenora-Rainy RiverUne réponse du ministre Rickford est attendue depuis le 9 août. Photo : Parti progressiste-conservateur Ontario

M. Rae précise qu’il y a toutefois eu des communications avec des fonctionnaires dans les derniers mois.

Les progressistes-conservateurs n’ont également pas renouvelé le mandat du négociateur provincial, Frank Iacobucci, nommé par le gouvernement de Kathleen Wynne.

L’opposition néo-démocrate avait déploré en septembre la stagnation des négociations.

Jeff Yurek, qui occupait à ce moment le poste de ministre des Richesses naturelles et des Forêts, avait répondu en Chambre que le dossier stagnait depuis 15 ans en raison d’un manque de consultations.

MM. Rae et Rickford ont tous les deux confirmé que l’entente-cadre était toujours en vigueur.

Le gouvernement de l’Ontario est engagé à travailler avec les Premières Nations de la région du Cercle de feu pour assurer qu’ils ont l’occasion de donner leur avis sur la façon dont le développement [du projet minier] devrait se réaliser.

Greg Rickford, ministre des Affaires autochtones

Pour sa part, M. Rae affirme qu’il ne porte pas de jugement sur le manque de communication de la part de la province : Le gouvernement a beaucoup de pain sur la planche.

Bob Rae a aussi indiqué que les discussions avec le gouvernement fédéral se sont accélérées dans les derniers mois.

Événement de sensibilisation à Toronto

Les chefs des Premières Nations de Neskantaga et d'Eabametoong, qui font partie du conseil de Matawa, se sont déplacés à Toronto pour une activité de collecte de fonds vendredi.

Le chef de la Première Nation de Neskantaga parle au microphone lors d'une conférence de presseLe chef de la Première Nation de Neskantaga, Wayne Moonias. Photo : Radio-Canada / Martine Laberge

En juin, ils avaient dénoncé le processus de consultation, qu'ils jugent injuste et déraisonnable.

La professeure Dayna Nadine Scott, coorganisatrice de l’événement, explique que l’objectif est de susciter une prise de conscience à propos des difficultés de deux communautés à faire reconnaître leurs droits territoriaux.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Politique provinciale