•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neuf morts dans le gigantesque brasier qui ravage la Californie

Un pompier arrose des bâtiments dans une rue de la ville de Paradise, dans le nord de la Californie. Photo: Getty Images / Justin Sullivan
Radio-Canada

Neuf personnes sont mortes dans le violent incendie qui fait rage depuis jeudi dans le nord de la Californie.

Les cinq premières victimes ont été découvertes dans la ville de Paradise, au nord de Sacramento, vraisemblablement piégées par les flammes dans leur véhicule alors qu'elles tentaient de fuir. Les 30 000 habitants de Paradise avaient tous reçu l'ordre d'évacuer jeudi.

« En raison de leurs brûlures, les victimes n'ont pas pu être identifiées », ont précisé les services du shérif du comté de Butte.

Les autorités ont aussi indiqué qu'il y avait des blessés, dont trois pompiers.

Le shérif a aussi précisé que 35 personnes manquaient à l'appel.

La cause de l'incendie, baptisé Camp Fire, fait toujours l'objet d'une enquête, mais la société Pacific Gas and Electric Co. a informé les organismes de réglementation vendredi qu'une ligne électrique à haute tension près de la région avait connu un problème juste avant l'apparition des premières flammes.

Un brasier énorme

Le feu a détruit plus de 6500 structures et couvre une superficie de 362 kilomètres carrés, selon le département californien des Forêts et de la Protection contre les incendies (Cal Fire).

La ville de Paradise a été partiellement détruite par l'incendie. Couvrant la ville d'épaisse fumée et de cendres, il a ravagé plus de 280 km2 de sa superficie, indique Cal Fire. La majorité des 2000 immeubles et maisons de la ville ont été détruits par les flammes, y compris des écoles et un hôpital.

Je suppose qu'il ne restera plus grand-chose de ma ville.

Scott Lotter, membre du conseil municipal de Paradise et ancien maire
Des décombres fumants.Les vestiges d'une maison rasée par les flammes dans la ville de Paradise. Photo : Getty Images / Justin Sullivan

L'ampleur de la destruction que nous avons vue est vraiment incroyable et à fendre le cœur.

Mark Ghilarducci, du bureau des services d'urgence du gouverneur de la Californie

Paradise avait été évacuée de tous ses habitants, jeudi. Les municipalités de Pulga, Concow, Magalia, Butte Creek Canyon et Butte Valley ont aussi été évacuées, pour un total d'environ 50 000 personnes.

De nouvelles évacuations ont été ordonnées vendredi pour Stirling City et Inskip.

Plusieurs résidents ont raconté avoir fui leur maison et s'être retrouvés bloqués sur des routes encombrées à mesure que les flammes s'approchaient, provoquant des explosions et faisant tomber des poteaux électriques. « Les choses ont commencé à exploser, a indiqué Gina Oviedo, une sinistrée. Les gens ont commencé à sortir de leur véhicule et à courir. »

Des femmes âgées dans des fauteuils roulants.Des personnes âgées sont évacuées d'un hôpital de Paradise, dans le nord de la Californie. Photo : Getty Images / Justin Sullivan

Des automobilistes ont abandonné leur voiture sur le bord de la route, s'enfuyant à pied. Des voitures et des camions, certains avec des remorques, ont été laissés sur le bord de la route pendant que les évacués couraient pour sauver leur vie, a ajouté M. Bass. « Le trafic était vraiment dense, les automobilistes demeurant bloqués pendant des heures. »

Les autorités californiennes craignent maintenant que les flammes n’atteignent la ville de Chico, où plus de 90 000 habitants sont sur un pied d’alerte. Un ordre d’évacuation préventif a d’ailleurs été lancé par les pompiers dans l’est de la municipalité.

Le nouveau gouverneur de la Californie, Gavin Newsom, a déclaré l'état d'urgence dans toute la région et a demandé l’aide matérielle et financière du gouvernement fédéral pour faire face à cette catastrophe qui laisse des centaines de familles sans logis.

Des refuges et des abris d’urgence ont été ouverts dans des églises et des gymnases d’écoles pour accueillir les milliers de déplacés.

Deux brasiers de plus dans le sud de l'État

Deux autres feux de forêt menacent des zones résidentielles, cette fois dans le sud de l’État, dans la région de Los Angeles.

Le premier, baptisé Woolsey Fire, a ravagé près de 2900 hectares de forêt dans la nuit de jeudi à vendredi. La progression rapide des flammes a conduit le brasier aux portes de la célèbre station balnéaire Malibu. Quelque 75 000 habitants sont soumis à des ordres d'évacuation.

La section des opérations aériennes du service d'incendie du comté de Los Angeles a mis sur Twitter une vidéo du brasier, où l'on peut lire : « Un hélicoptère Firehawk vole le long de l'autoroute de la côte du Pacifique à Malibu en route pour protéger la vie et la propriété. C'est un événement historique. S'il vous plaît, suivez les directions des autorités locales. »

Un peu plus à l’ouest, un autre brasier, baptisé cette fois Hill Fire a ravagé plus de 4000 hectares de forêt dans le comté de Ventura, mais son activité diminuait vendredi, selon les pompiers. L'incendie s'était déclaré à quelques kilomètres de Thousand Oaks, où une douzaine de personnes ont été tuées mercredi soir dans un bar par un homme armé.

La situation demeurera critique, selon le service national de météorologie des États-Unis, qui a diffusé des avis d'incendies dangereux dans plusieurs régions de l'État. Le faible taux d'humidité et les vents puissants devaient se maintenir au cours de la soirée, selon les dernières prévisions.

Au total, environ 157 000 personnes ont été évacuées à travers la Californie en raison de tous les feux.

Des incendies meurtriers

Depuis la fin de 2017, la Californie a été frappée par de nombreux incendies particulièrement violents à cause de la sécheresse et des conditions climatiques. Plus d’une dizaine de personnes y ont trouvé la mort.

En septembre, le Mendocino Complex a ravagé près de 190 000 hectares, devenant le plus grand feu de forêt dans l'histoire récente de cet État.

Plus tôt en juillet et août, huit personnes, dont trois pompiers, ont péri dans l'incendie Carr, qui avait frappé la région de Redding. Quelque 93 000 hectares y ont été détruits avant d’être maîtrisés par les pompiers.

Avec les informations de CNN, Reuters, Associated Press, Agence France-Presse, et San Francisco Chronicle

Incidents et catastrophes naturelles

International